dents et couronnes
Lifestyle

Sensibilité dentaire : nos solutions pour éviter les douleurs

Les dents peuvent être plus ou moins sensibles au cours de votre vie. Cette sensibilité dentaire lorsqu’on touche une dent peut aussi s’expliquer par des phénomènes météorologiques, bucco-dentaires mais aussi liés à l’hygiène . Découvrez quelles sont les causes de ces douleurs et comment les soigner.

Quelles sont les causes de la sensibilité des dents ?

La sensibilité dentaire, également appelée hypersensibilité dentinaire, est une affection dentaire fréquente. Il s’agit d’un trouble qui se développe avec le temps à la suite de problèmes tels que le déchaussement des gencives ou l’érosion de l’émail. Dans la majorité des cas, on peut ressentir une douleur au toucher entre 20 et 50 ans. C’est en fait lorsque la partie interne plus molle des dents, appelée dentine, est exposée que la sensibilité dentaire peut se développer.

En effet, on retrouve sous l’émail et les gencives : la dentine. La dentine comporte des milliers de petits canaux qui mènent à l’intérieur de la dent. Les déclencheurs externes, tels que les aliments ou les boissons froids, chauds, acides ou sucrés, peuvent alors stimuler les nerfs à l’intérieur de la dent et cette stimulation va e, réalité se traduire par l’apparition rapide et caractéristique de la sensibilité dentaire, autrement dit une douleur au niveau de la dent.

La sensibilité dentaire ne peut être confirmée que par un dentiste. Il est donc primordial de toujours consulter votre dentiste si vous avez un doute ou une douleur lorsque vous touchez une ou plusieurs de vos dents. En effet, si vous souffrez véritablement de sensibilité dentaire, de simples changements dans votre routine quotidienne d’hygiène dentaire et dans vos habitudes alimentaires peuvent contribuer à diminuer l’exposition de la dentine, à soigner vos dents sensibles et à atténuer les symptômes gênants.

Et si le nerf était touché ?

La douleur et l’extrême sensibilité de la bouche constituent les premiers signes. Lorsque le nerf s’enflamme, il provoque un gonflement des tissus entourant l’infection. Bien que le gonflement ne soit pas toujours évident à voir de l’extérieur, la personne qui a un nerf touche est généralement bien consciente car la zone affectée s’engourdit.

D’autres signes peuvent vous alerter sur le fait qu’un nerf dentaire soit touché :

  • une sensibilité au froid ou à la chaleur
  • un changement de couleur de la dent
  • de la fièvre

Si ces symptômes s’accompagnent de la gêne et du gonflement susmentionnés, nous vous conseillons de consulter immédiatement votre dentiste pour évaluer la situation et, si nécessaire, commencer un traitement.

Découvrez aussi : le café fait gonfler le ventre, info ou intox ?

Quelles sont les causes de l’infection du nerf ?

Les caries en première ligne

En l’absence de traitement, la carie progresse et le pronostic devient de plus en plus difficile. En d’autres termes, les bactéries pénètrent dans la pulpe de la dent et peuvent endommager le nerf.

La maladie parodontale, ainsi que la gingivite et la parodontite, sont un type de maladie des gencives qui affecte les dents. A noter que si la gingivite n’est pas traitée, elle peut évoluer vers la parodontite, qui est une affection plus difficile à soigner.

Une dent qui a subi un traumatisme

Une dent devient exposée à l’infection lorsqu’elle est fracturée ou ébréchée par un coup. Cela se produit lorsqu’une fissure ou un trou se développe dans la dent, permettant aux agents externes de pénétrer.

Une blessure causée par un objet tranchant. L’utilisation de cure-dents ou la mastication de stylos est une pratique courante. Cependant, de telles habitudes peuvent nuire à la santé de la bouche. Lorsque nous nous blessons, la région est exposée, ce qui permet aux bactéries de pénétrer dans la bouche.

Que faire en cas de sensibilité ?

Une sensibilité provenant d’une dent qui a subi un traitement, comme un plombage ou une couronne, peut indiquer une fuite ou une fissure qui doit être réparée. En outre, une carie dentaire ou une maladie des gencives non traitée peut entraîner une sensibilité dentaire. Ces deux situations nécessitent un examen dentaire, des radiographies et un traitement pour être solutionnées.

L’utilisation d’agents de blanchiment peut aussi causer une augmentation de la sensibilité. Comme des millions de personnes rêvent d’un sourire d’une blancheur éclatante, les patients utilisent souvent trop de produits de blanchiment. Si vous faites partie de ces personnes, sachez qu’il est important de suivre  les instructions du fabricant et de stopper tout traitement avec ce type de produit si la sensibilité est accrue.

dents sensibles

Nous l’évoquions, les dents peuvent être affectées par votre alimentation. Les aliments très acides, comme les sodas ou le café, peuvent détruire rapidement votre émail et provoquer une sensibilité. L’acide contenu dans ces aliments peut être neutralisé en buvant de l’eau très régulièrement.

Aussi, des dentifrices et des bains de bouche spéciaux sont disponibles pour aider à minimiser la sensibilité. Un produit peut être suggéré par votre dentiste.

Si certaines raisons de la sensibilité dentaire sont passagères, d’autres nécessitent une inspection et un traitement de fond pour y remédier. Prenez rendez-vous avec votre dentiste si vous détectez une gêne, en particulier une douleur aiguë ou une sensibilité qui dure plus de quelques jours.

Sensibilité dentaire au toucher : les répercussions

La sensibilité dentaire est une affection dentaire douloureuse qui a un impact négatif sur la vie de ceux qui en souffrent. Tout d’abord, les personnes souffrant de sensibilité dentaire essaient d’éviter les stimuli qui la déclenchent comme les repas acides ou sucrés, une température spécifique des aliments ou encore le non usage de produits dentaires.

Cependant, le fait que les personnes souffrant de sensibilité dentaire ont une moins bonne hygiène buccale en raison de la douleur qu’elles ressentent lorsqu’elles pratiquent l’hygiène buccale est cliniquement plus important. Cela se traduit par un engagement moindre dans le brossage et un brossage moins efficace, ce qui entraîne une augmentation de l’accumulation du biofilm buccal et, par conséquent, une prévalence plus élevée de caries, de gingivites et de parodontites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.