Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Archives : MUSEUM STELLA MATUTINA

Cette page a été consulté 1 662 fois.

Publié le 1 Décembre 2003

La première sucrière de l’île de la Réunion fût construite en 1785 à Saint Benoit par Laisné de Beaulieu, elle fût sans lendemain car détruite 3 ans plus tard par un "coup de vent". La crise persistante du café et l’importante détérioration des caféteries de l’île par les cyclones incita certains colons à tenter l’aventure de la canne à sucre. Dés lors les sucrières de la Réunion (à l’époque île Bourbon) connurent un boom.

Surtout à partir de 1817 année ou Charles Desbassayns, équipa son moulin du Chaudron d’une machine à vapeur; ce faisant, la fabrication du sucre devenait une industrie. A l’apogée de cette aventure, en 1834, le nombre d’usines atteignait les 194.

Aujourd’hui, il reste deux usines sucrières sur l’île, l’usine de Bois Rouge et l’usine du Gol, l’agriculture réunionnaise repose essentiellement sur la canne à sucre. La production annuelle s’élève à environ 200 000 tonnes, celle-ci couvre environ 25 600 ha, soit 50 % des terres cultivables.

L’une de ces anciennes usines, fermée en 1798 et rachetée par la Région Réunion en 1986 est devenue un musée, le musée Stella Matutina, que nous vous proposons de découvrir dans ce dossier.

Stella Matutina est le projet phare de la politique de grands équipements culturels voulue par la Région et soutenue par l’Etat.

Long et relativement coûteux à réaliser, il a subi de nombreux aléas, sus aux nombreuses reconstructions successives antérieurs des bâtiments.

Son ouverture a été attendu comme celle d’une réalisation exceptionnelle donc sujette aussi à controverses comme tous les grands projets politiques forts.

Le chantier, d’une durée de 5 ans, a mobilisé de nombreuses équipes pluridisciplinaires regroupant plus de 120 spécialistes : entreprises de bâtiments publics, architectes, graphistes, sérigraphistes, décorateurs, maquettistes, éclairagistes, pépinières supervisés par une équipe de conception (ingénieurs, historiens), aidés de chargés d’études,et de photographes.

Stella Matutina a été inauguré le 26 Juillet 1991 par M. Emile BIASINI, Secrétaire d‘Etat Délégué auprès du Ministre de la Culture et de la Communication, Porte Parole du gouvernement chargé des Grands Travaux, et M. Louis MERMAZ, Ministre de l’Agriculture et de la Forêt. De son ouverture à début 2002, près d’un million de visiteurs sont venus à Stella.

L’ancienne sucrerie de Stella Matutina constitue un magnifique belvédère sur l’Océan Indien. Au-delà de ce site, elle est constituée par de vastes halles ouvertes abritant les machines représentatives d’une chaîne sucrière des années 1950.. Le caractère de l’ancienne usine a été préservé, tout en offrant une présentation attractive des objets et des thèmes.

Le cheminement muséographique est organisé sur trois niveaux avec une série de plateaux liés entre eux par un circuit de passerelles aériennes. Le Muséum qui s‘étend sur 5000 m² se décompose en plusieurs secteurs : histoire, sciences et techniques sucrières, monde rural contemporain et axe de développement de la Réunion.
A ce parcours s’ajoute d’autres fonctions culturelles comme, le jardin des techniques, le jardin senteur, une salle de projection, un forum et surtout une salle d’exposition temporaire de 500 m² dans laquelle est programmée au moins trois expositions à caractère scientifique ou artistique, chaque année.

Le Muséum Stella Matutina est situé sur le territoire de la commune de Saint-Leu sur la côte Ouest de la Réunion. L’accès au lieu-dit « Stella » se fait par la route menant au Piton St Leu.

EXPOSITION «TERRE ZULU » AU MUSEUM STELLA MATUTINA DU 22 FEVRIER AU 29 AOUT 2004

Le KwaZulu-Natal et l’île de La Réunion : une histoire commune du sucre

Au travers sa nouvelle exposition « Terre Zulu », le Muséum Stella Matutina demeure fidèle à sa vocation en mettant en lumière cette histoire commune du sucre et en valorisant le patrimoine culturel des Pays de l’Océan indien.

En juillet 2003, un accord de coopération est signé entre la province sud-africaine du KwaZulu-Natal et la Région Réunion. Cette exposition marque le premier pas franchi dans le cadre de cette convention.

Au-delà d’un espace, les pays de la zone de l’Océan Indien/Afrique Australe ont une histoire commune avec notre île. En effet, de nombreuses similitudes existent entre le KwaZulu-Natal et La Réunion : le même océan et surtout une province à sucre. Aussi, comme à La Réunion, sa population est enrichie d’une importante communauté d’origine indienne issue de l’immigration d’engagés.

Aujourd’hui encore, cette province reste encore une région phare de l’industrie sucrière de la zone Océan Indien avec, en 2003, une production de plus de 2700 000 tonnes de sucre, soit 13 fois la production de notre île.

Sur 500 m² d’exposition, « Terre Zulu » met en perspective de nombreux points :

  • l’histoire et la politique du Kwazulu-Natal,

  • la culture de la canne et les indiens

  • la culture zouloue : les hommes, le quotidien, les traditions et le folklore.

Contact accueil musée : 02 62 34 16 24
Service com : Patricia PAYET
Tél. : 0262 342 270
Fax : 0262 342 266

Alan le rédac avec l’aimable collaboration de Patricia Payet

Les archives :