Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

20 ans d’histoire avec les boulangers de l’Île

Le mardi 9 juillet 2013, il y a 6 ans | @LeRédac | 1 524 vues

Yvon Foricher, meunier de père en fils depuis 7 générations, a créé son entreprise il y a 20 ans et célèbre aujourd’hui également ces vingt années de présence à la Réunion. S’il a participé à l’introduction et au développement de pain de qualité sur l’île, il s’implique encore aujourd’hui dans la formation des jeunes, notamment avec l’objectif de créer une équipe réunionnaise pour la coupe de France 2015.

Conference Foricher

 

Histoire du pain à la Réunion
Yvon Foricher est arrivé à la Réunion en 1993 dans le sillage du boulanger Eric Kayser. Cette même année, le « décret pain » vient d’enclencher une petite révolution dans les fournils sous l’étendard de la baguette de tradition française. Le décret favorise une remise en question des pratiques de panification. Il incite aussi les meuniers à proposer aux boulangers des farines de meilleure qualité. Yvon Foricher fait alors partie de ces professionnels qui ont compris la nécessité de cette remise en question. A

lors formateur chez Norbert Tacoun, Président du Syndicat, Eric Kayser organise la venue d’Yvon Foricher dans l’intention d’élaborer avec lui une nouvelle gamme de pains. Elle est présentée à une quinzaine de boulangers de l’Ile. A cette époque la Réunion compte une cinquantaine de boulangeries artisanales, rarement équipées de façon optimale. Le reste de l’offre boulangère est assurée par les stations-service, les points chauds et les GMS. La céréale reine est alors le riz.

Foricher, acteur de l’évolution
Eric Kayser et Yvon Foricher incitent les boulangers réunionnais à prendre la mesure des changements qu’annonce le décret pain : achat d’un matériel adapté (notamment des fours à sole) ; recherche de matières premières de qualité ; préparation au brevet de maîtrise. Un petit noyau se forme constitué de Norbert Tacoun, Bernard Ah-You, Jean-Claude Manciet, Philippe Law Poon et Bernard Ayave. De ce petit groupe de pionniers que rejoint bientôt David Sausseau, créateur de la Case à Pain, viendront les principales innovations en termes d’offres boulangères. Le sursaut qualitatif détermine aussitôt une réaction encourageante d’une clientèle qui découvre le pain et le plébiscite. La consommation moyenne de pain sur l’île rattrape bientôt celle de la métropole. Le pain vient compléter et enrichir un patrimoine gastronomique multiracial et multi facette exceptionnel.

Les moulins Foricher travaillent exclusivement avec la boulangerie artisanale en France (500 clients dont 20 à la Réunion) et à l’étranger. Issu d’une famille qui compte sept générations de meuniers, Yvon Foricher croit à la viabilité d’un artisanat boulanger rigoureux et performant face aux grandes surfaces et à l’industrialisation des process, et l’a toujours soutenu.

Passion et engagement pour les jeunes : la coupe de France pour obectif
Or, ce soutien passe par 6 à 10 semaines de formation assurée par les formateurs des moulins Foricher. Et l’effort fait en direction d’une jeunesse qui dispose, à travers les métiers de la boulangerie, de formidables opportunités de réalisations professionnelles.

Le meilleur exemple est l’engagement d’Yvon Foricher qui s’applique actuellement à former, préparer et financer une équipe de 3 boulangers, emmenée par Saïd Damour (La Case à Pain) pour porter haut les couleurs de l’Île pour la première fois, lors de la Coupe de France de la Boulangerie dont les qualifications se dérouleront en Métropole, en septembre 2014.

Car la Réunion compte aujourd’hui des boulangers qui peuvent se mesurer aux meilleurs artisans qui exercent en métropole. Ils sont un atout majeur pour l’île en termes d’emplois et de tremplins vers les marchés européens, indiens ou asiatiques.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Economie, Société et a été consulté 1 524 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.