Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le Malcriado de Izequiel Batista deSousa vient de paraitre aux Éditions ThoT

Le lundi 4 février 2013, il y a 5 années | @LeRédac | 1 224 vues

Le malcriado, le mal élevé, c’est le petit António qui a poussé autrefois comme une mauvaise herbe dans la colonie portugaise de São Tomé, au large de l’Afrique. Aujourd’hui installé sur une autre île, La Réunion, il fait à un compatriote anonyme le récit d’une enfance marquée par la brutalité d’un père despotique, puis d’une enfance rebelle.

l’auteur du Malcriado, Izequiel Batista de Sousa sera aussi présent le 9 février, dans le cadre d’une séance de dédicace, à la Librairie à Livre Ouvert (Le Tampon)

 

Le Malcriado

Le thème de l’enfant maltraité et de l’adolescent révolté est presque devenu un genre littéraire, tout comme les récits de voyage. Or, les histoires de jadis sont comme les souvenirs d’un long voyage vers l’âge d’homme. Un périple impatient et tourmenté entre les écueils de cette « mauvaise éducation » subie, puis brandie comme un défi à l’adresse d’une société coloniale bornée par les marques d’un racisme séculaire.

Car le Portugal « libre et heureux » des années soixante fut soumis lui aussi à la brutalité policière du régime fasciste en place. Brutalité dont le père et le fils auront fait en leur temps l’expérience mouvementée. Le Malcriado est une histoire de tribulations, une suite rythmée comme un spectacle avec ses scènes dramatiques ou burlesques et ses personnages qui crient, qui pleurent, qui rient et se démènent. Et António galope sur les planches. À la fin, il sort brusquement de la scène, côté ciel, en échappant à sa patrie, et son récit s’achève sur un autre voyage qui « ne fait que commencer ».

Izequiel Batista de Sousa est né à São Tomé en 1953. Au moment de l’indépendance de son pays il a 22 ans et il fonde, avec d’autres jeunes, l’Organisation de la jeunesse du mouvement de libération de São Tomé-et-Príncipe, dont il est membre du Comité de la section théâtrale. Il écrit, met en scène et joue ses pièces, très polémiques.

Arrêté à la suite d’une représentation particulièrement mouvementée, il ne reste pas longtemps en prison. Il part alors à Lisbonne pour suivre un cursus universitaire plus classique pendant trois ans, tout en continuant à brûler les planches.

En 1979, sans guère de bagages, il débarque à Paris, où il s’inscrit à la Sorbonne et au Cours Simon. Dix ans plus tard, il se retrouve professeur d’Histoire à la Réunion. Il enseigne au collège et à l’université de Saint-Denis. Il publie une thèse de doctorat sur l’histoire de son pays, puis un ouvrage complet sur cette histoire coloniale : Du Blanc au Noir, en 2008. Il aborde aujourd’hui, pour la première fois, l’écriture d’un roman autobiographique d’après les souvenirs de son enfance à São Tomé.

Les éditions ThoT

“Depuis notre création en 1996, notre volonté est de permettre à un maximum d’auteurs d’aller jusqu’au bout de l’acte d’écrire, grâce à la publication de leur ouvrage.

Dans un système éditorial de plus en plus difficilement accessible, nous voulons offrir aux textes qui le méritent la possibilité d’être lus.

Nos considérons chaque livre comme un objet unique et singulier. Éditer un livre est l’aboutissement d’un très long travail d’écriture, de réflexion et de recherche. C’est une démarche importante pour l’auteur, et nous en sommes conscients.”

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Artistes, Ecrivain, Expositions, Salons & Evénements et a été consulté 1 224 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.