Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le portage salarial s’implante à La Réunion

Le jeudi 13 décembre 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 1 979 vues

Le portage salarial, un statut maintenant accessible à La Réunion. Jusqu’à présent confidentiel à La Réunion, le portage salarial répond à des besoins spécifiques du contexte économique réunionnais. Le statut de porté est un statut juridique et social prévu par le code du Travail pour les indépendants, prestataires de services aux entreprises, qui leur permet de ne pas avoir à créer leur structure en nom propre.

Il procure à l’indépendant un statut social de salarié cadre, et comprend des services de gestion notamment : l’ensemble des déclarations sociales obligatoires, l’information sur les droits aux prestations sociales, la facturation et le suivi des encaissements.

L’objectif majeur de Réunion Portage est d’apporter sur l’île de La Réunion une nouvelle forme d’emploi adaptée pour contribuer à la croissance économique des indépendants et à la performance des entreprises.

Reunion-Portage

Qui peut être porté ?
Indépendant, mais pas spécialiste en gestion
Exercer en indépendant est toujours synonyme de prise de risque économique : crise, marché insuffisant, trop de concurrence, responsabilité des choix stratégiques… Mais avoir la fibre indépendante et être compétent dans son coeur de métier est différent d’avoir la fibre gestionnaire ou de vouloir ajouter le risque juridique ou social à l’exercice de son activité.

Le portage s’adresse à ceux qui ont l’esprit indépendant et qui préfèrent consacrer leur énergie et leurs compétences à leur savoir-faire, à trouver des clients, à développer leurs produits, et non à la gestion administrative et réglementaire. Tout en étant en règle au regard de ses obligations et en maîtrisant et en comprenant son système de protection sociale.

Quelles activités ?
Le portage salarial est prévu par le code du travail pour les prestataires de services indépendants, relevant des professions libérales non règlementées. Le portage s’adresse tout d’abord à des personnes physiques qui veulent exercer leur profession en individuel. L’agence de portage salarial ne peut porter qu’une personne et non une société. Souvent centrées sur des prestations intellectuelles, une très grande variété de secteurs et de métiers peuvent néanmoins se retrouver au sein de l’agence :

  • agents commerciaux et apporteurs d’affaires
  • informaticiens et métiers du web
  • graphistes et infographistes
  • coach
  • professions du Bien-être en centre
  • formateurs et consultants de tous domaines : stratégie, logistique, restauration, communication, management et organisation…

A noter

Ces prestations de service doivent s’adresser à des clients professionnels et non des particuliers (les services à la personne ne sont actuellement pas prévus dans ce statut). Les activités libérales règlementées telles que notaires, avocats, comptables médecins, infirmiers… sont également exclues du portage salarial du fait de leurs conditions particulières d’exercice.

Enfin, les activités commerciales, artisanales (relevant de la CCI ou de la CMA) ou agricoles, sont également exclues du portage.

Quelques chiffres

En mai 2012, L’INSEE dénombre à La Réunion dans les activités concernées :

  • 987 entreprises individuelles
  • 791 auto-entrepreneurs établis depuis plus de deux ans

Source: base de données SIRENE, mai 2012

Quant aux créations d’entreprises, si elles chutent dans l’industrie et dans la construction, au 3ème trimestre 2011, elles progressent de 2% dans les “autres services”. Source: INSEE “démographie des entreprises à La Réunion”, janvier 2012

Au plan national :

Les créateurs d’entreprises en profession libérale sont plus de 60% à opter en 2010 pour le statut d’auto-entrepreneur. Source : Caisse nationale du RSI

Les créations d’activité dans le domaine du conseil pour les affaires et la gestion est le secteur le plus important chez les professions libérales (près d’1/4 des créations, auto-entreprises ou non). Source: caisse nationale du RSI

Le SNEPS (Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial) précise que le chiffre d’affaires 2011 des sociétés adhérentes de la CICF-SNEPS a progressé de 28%. Elles ont réalisé 250 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011 et le syndicat a accueilli trois nouvelles sociétés de portage salarial. Source: communiqué de presse CICF SNEPS 29 mars 2012

Créer son propre emploi

Il est difficile aujourd’hui de trouver un emploi à temps plein, du fait de la crise économique actuelle et de la structure du tissu économique réunionnais, à savoir : Peu de grandes entreprises qui peuvent ou veulent internaliser à long terme des compétences spécifiques (informatique, communication, conseil en droit, conseil en stratégie, en management, prestations événementielles…). Mais beaucoup de TPE/PME qui ont un besoin ponctuel d’experts.

Le portage salarial permet de développer son activité et de capitaliser ses compétences en les déployant auprès d’un ensemble d’entreprises clientes.

Offrir aux entreprises un service qui répond à leurs besoins

  • un panel de prestataires de confiance dûment déclarés, salariés et assurés.
  • l’accès au réseau des indépendants pour trouver les compétences rares
  • toute la souplesse de la facturation en prestations de services
  • une alternative au processus contraignant et la gestion d’un contrat de travail en tant qu’employeur
  • pour un surcoût limité

Conserver son indépendance

Avec le portage salarial, l’indépendant porté exerce son activité en totale liberté : prospection, définition de son offre de services, stratégie commerciale et marketing, organisation de son travail, négociation des tarifs et modalités de paiement… tout est à son initiative. Il conserve également la propriété juridique de sa clientèle.

Réaliser des économies par rapport à l’exercice en nom propre

Du fait de ne pas avoir créé de structure juridique, mais d’être salarié, certaines dépenses propres aux entreprises individuelles deviennent sans objet :

  • contribution économique territoriale (CFE, CVAE)
  • cotisations sociales minimales en cas d’absence d’activité
  • frais de tenue de comptabilité
  • assurances privées recommandées aux indépendants : responsabilité civile professionnelle, assurances perte d’activité (santé, chômage), contrats retraite dits Madelin.

Bénéficier d’une couverture sociale élargie

En CDD comme en CDI, le statut de salarié cadre offre une protection sociale renforcée qui représente une sécurité et une forme de revenu différé :

  • meilleure couverture retraite avec la garantie minimale de points au régime des cadres (AGIRC)
  • revenu de remplacement en cas de maladie et prise en charge des accidents du travail tels que les accidents de trajet
  • accès aux dispositifs de Formation professionnelle des salariés : plan de formation interne, droit individuel à la formation 20h/an, congé individuel de formation
  • constitution de droits au chômage
  • couverture par le régime de prévoyance des cadres

Augmenter le chiffre d’affaires

Le temps et l’énergie économisés en évitant la gestion d’une entreprise individuelle sont consacrés au cœur de métier du prestataire et à ses démarches commerciales, lui permettant d’augmenter son portefeuille de clients et donc ses revenus.

Valoriser l’image de marque et apporter une qualité à la relation client

Réunion Portage prend en charge avec rigueur le suivi commercial et comptable des factures. La relation Porté/Client s’en trouve professionnalisée, centrée sur le savoir-faire du prestataire.

Le choix même d’exercer en portage salarial confère une garantie de sérieux, de professionnalisme et de disponibilité à l’indépendant.

S‘appuyer sur « L’effet Réseau »

  • l’agence met en avant les professionnels portés lors de ses actions d’information auprès des entreprises et sur son site Internet
  • l’agence anime des réunions entre portés, qui permettent d’imaginer des synergies et des offres combinées entre eux, ou d’échanger sur des opportunités d’affaires ou les besoins identifiés chez des clients communs.

Exercer en toute légalité

En assurant les déclarations obligatoires et le versement des charges, Réunion Portage favorise l’accès aux droits sociaux de ses ressortissants et permet aux portés de travailler dans un cadre juridique sécurisé.

Le portage salarial en clair : étapes et fonctionnement

En portage salarial, il n’y a pas de structure juridique individuelle. L’indépendant confie à l’agence l’encaissement de ses honoraires et est en contrepartie salarié par elle pour le reversement de son revenu.

DP Réunion Portage VF

 

De la convention de portage au versement du salaire

1) La convention

  • elle fixe les options, les tarifs et les modalités de fonctionnement entre le porté et l’agence pendant toute la durée du portage
  • elle est sans engagement minimum de durée ou de chiffre d’affaires
  • elle n’implique aucun coût
  • elle permet à l’indépendant de se faire référencer et de prospecter en utilisant le numéro SIRET de Réunion Portage.

2) Le professionnel trouve ses missions

Il en définit les conditions avec l’entreprise cliente puis en informe Réunion Portage.

3) Réunion Portage établit le contrat commercial avec l’entreprise cliente

Ce contrat reprend ces données sous forme de devis, bon de commande ou contrat de prestation.

4) DPAE et contrat de travail

Avant le premier jour de la première mission, l’agence de portage effectue la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) et établit le contrat de travail : CDD (pour une mission isolée ou ponctuelle) ou CDI lorsque l’activité est régulière et pérenne.

5) Le bulletin de salaire

Selon les missions réalisées dans le mois et le contrat de travail, le bulletin de salaire est établi, les charges sociales sont prélevées et le salaire net est versé par virement bancaire.

Quand choisir le portage ?

Le portage salarial peut se situer à tous les moments-clés de l’activité :

  • au démarrage de l’activité
  • lorsqu’elle se développe et que la gestion sociale et fiscale devient plus complexe
  • pour gérer une transition vers d’autres projets (reconversion, retraite, création d’une société)

A noter

Le statut de portage salarial est applicable sans limitation de rémunération ni de durée.

Réunion Portage,histoire, mission et valeurs. Histoire d’une création.

CIPAV, RSI, RAM, URSSAF, déclarations fiscales et sociales différentes… L’idée de créer Réunion Portage est née de la constatation que les professions indépendantes sont perdues dans leur système social, ayant l’impression de payer toujours plus, toujours trop, à des organismes trop nombreux, et sans en percevoir de bénéfices.

Les prestations proposées par Réunion Portage représentent un « Guide accompagnateur interprète » pour les auto-entrepreneurs et entreprises individuelles, déjà existantes ou en projet d’installation.

Les valeurs

Au-delà du produit proposé et de ses avantages, et en attendant la mise en place d’une charte de déontologie, l’agence Réunion Portage est surtout animée par sa fondatrice Morgane Trapu qui souhaite faire vivre sa philosophie à travers la gestion de son agence.

* Le « développement durable » des relations

Réunion Portage instaure avec les portés une relation de confiance et de transparence, grâce à des explications détaillées, précises et claires avant toute signature d’engagement, la confidentialité sur les projets et le respect des engagements pris.

* Communauté, partage, synergies

L’agence se veut un lieu de réunion des talents et des expériences, pour grandir ensemble. « Indépendants mais pas solitaires », en écho à la culture réunionnaise, qui fait vivre ensemble diversité et métissage.

* Accompagnement sur-mesure

Chaque activité, chaque personne, a des contraintes et des besoins spécifiques. Lors des premières rencontres, de nombreuses questions sont posées et tout est étudié pour proposer le service et le tarif le plus adapté (conseil en développement du projet, accès aux droits sociaux, mises en contact entre professionnels, encouragements…).

Le parcours de Morgane Trapu, fondatrice de Réunion Portage

Après avoir suivi comme formation initiale une maîtrise de sciences économiques en Bretagne (sa région d’origine comme le laisse deviner son prénom) et motivée par une carrière dans le secteur public, elle tente le concours d’entrée, pour être reçue en 1999, à l’Ecole Nationale Supérieure de Sécurité sociale (Saint Etienne) pour 18 mois.

Au cours d’un stage de direction, elle découvre le régime social des indépendants dans une caisse ORGANIC (retraite obligatoire des commerçants) à Marseille, où elle va exercer des fonctions d’encadrement pendant 6 ans dans le secteur du recouvrement des cotisations. Elle sera alors pour la première fois en contact avec les difficultés des indépendants à gérer le poids de leur couverture sociale.

C’est son recrutement pour la création de la branche « retraite » dans le cadre de la création du RSI à La Réunion, qui l’a conduite pour la première fois à La Réunion de 2006 à 2009. Elle découvre alors l’île et a un véritable coup de cœur pour ses paysages, son art de vivre, sa culture…

Là encore à ce nouveau poste, elle traite les difficultés des ressortissants et constate que les professions libérales ne sont pas concernées par les réformes de simplification du système social, qui est vécu comme menaçant et bloquant, plus que comme protecteur, du fait de son opacité et sa complexité.

Les fonctions de directions qu’elle occupe alors et par la suite (directrice adjointe à Saint-Denis, puis à Nice) sont un marchepied vers la direction d’entreprise.

Nommée à Nice, elle suit en parallèle une formation supérieure (Master) en ressources humaines (droit et gestion), qui lui permet d’étudier de nouvelles formes d’emploi innovantes, tels que les groupements d’employeurs et le portage salarial. Elle y apprend aussi à rédiger des contrats de travail, calculer des bulletins de paie, et toutes les compétences de gestion RH nécessaires au sein d’une agence.

Avec la validation de son mémoire de Master en janvier 2012 après être revenue à La Réunion depuis quelques mois pour des motifs personnels, alors qu’elle envisage une activité de consultante indépendante, elle découvre qu’il n’existe pas d’agence de portage salarial locale. Le goût de l’aide et de l’accompagnement, l’expérience des travailleurs indépendants, les connaissances et les réseaux locaux en matière de cotisations et prestations de sécurité sociale, les besoins du marché, les compétences en gestion RH… tous les ingrédients sont là : c’est le début de l’étude de marché, puis la conduite du projet jusqu’à la création.

Témoignages des premiers portés de Réunion Portage

François Duvard, 27 ans, concepteur en communication visuelle

« Je suis graphiste sur 3 médias : le print, le web et le textile. Mon parcours à La Réunion à débuté comme webmaster pour la marque de vêtement Pardon!, puis je me suis mis en indépendant avec le statut d’auto-entrepreneur ; j’ai ensuite été recruté par la marque de vêtement l’Effet Péi, d’abord à temps partiel pour garder de l’indépendance, mais au fur et à mesure, le travail à effectuer nécessitait un temps plein. Du coup, j’ai laissé le statut d’auto-entrepreneur de côté jusqu’à ce que j’arrête de travailler pour l’Effet Péi en février dernier.

De nouveau indépendant, je me suis inscrit à Pôle Emploi en tant que créateur d’entreprise, je voulais me renseigner sur les statuts existants, autres que l’auto-entreprenariat. Et c’est là, lors d’un rendez-vous groupé à Pôle Emploi, que j’ai rencontré Morgane. Elle-même était en cours de création d’une entreprise de portage salarial. Ça m’a tout de suite intéressé car je connaissais ce statut en métropole et je savais qu’il n’y en avait pas encore à La Réunion.

Je n’ai donc pas mis longtemps à signer la convention de Réunion Portage, pour différentes raisons : la raison la plus importante est surtout que je ne fais que mon métier, je n’ai plus de papier administratif à gérer, cela me fait gagner beaucoup de temps. Ensuite, je ne cours pas après les clients qui ne payent pas mon travail fini ou effectué. Et enfin, si le client n’est pas d’accord avec des réalisations rendues, je suis assuré pour ce genre de cas très particuliers et très désagréables. »

Yves Teillac, 45 ans, consultant

« J’interviens à La Réunion depuis 13 ans en formation et en conseil auprès de tous types de structures (Privées, Publiques, Associatives, Grandes et Petites Entreprises… quel que soit le secteur) sur les questions d’organisation du travail, de compétences, de dialogue social et de Prévention des Risques Professionnels.

J’ai entendu parler pour la première fois du portage salarial il y a peu près 6 ans en échangeant avec des confrères métropolitains. Ils étaient très enthousiastes et cela m’avait marqué. Mais comme cela n’existait pas encore à La Réunion, je n’y pensais plus. Jusqu’à cette année. J’étais en CDI, dans un cabinet local et cela faisait un moment que j’hésitais entre plusieurs formes de création d’entreprise.

C’est là que j’ai rencontré Morgane Trapu, sur le salon de la création d’entreprise au mois de septembre dernier. On a pris le temps d’échanger sur l’organisation de Réunion Portage, et cela m’est apparu tellement simple et souple et sans aucun risque à mettre en place ; en plus du dynamisme de Morgane, je me suis tout de suite décidé.

Aujourd’hui, avec le recul de quelques mois d’activité, j’ai eu la bonne surprise de constater d’autres avantages : tout en étant indépendant et autonome, on n’est pas seul, on est en relation avec d’autres professionnels également Portés, pas nécessairement du même domaine d’activité – cela permet d’échanger et de se confronter à d’autres points de vue et surtout de s’entraider en toute sécurité puisque nous sommes dans la même structure. Je n’aurais pas trouvé ces appuis aussi vite si j’avais créé mon propre cabinet. Et quand on se lance c’est très important.

Donc ceci associé au fait que je n’ai rien à m’occuper administrativement, cela me permet d’avoir l’esprit complétement libre et de me consacrer en toute sérénité uniquement à mes activités et à mes clients. Que du bonheur ! »

Plus d’information : www.reunionportage.com

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Economie et a été consulté 1 979 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.