Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le constat est clair : la Réunion consomme beaucoup d’eau. EXPO "Goutte à goutte", de petits gestes à adopter au quotidien pour préserver notre eau.

Le mercredi 31 octobre 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 1 670 vues

L’eau potable devient une denrée rare et précieuse. Son coût risque d’augmenter d’ici les prochaines années. L’exposition «Goutte à goutte», du Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de la Réunion, propose de petits gestes à adopter au quotidien pour réaliser de grandes économies et préserver la planète.

EXPOSITION à découvrir au : CONSEIL D’ARCHITECTURE, D’URBANISME ET DE L’ENVIRONNEMENT
12 RUE MONSEIGNEUR DE BEAUMONT 97400 SAINT-DENIS
TEL. 02 62 21 60 86 / FAX. 02 62 21 37 52 / WWW.CAUE974.COM

Le constat est clair : la Réunion boit beaucoup d’eau. Selon l’Office de l’eau, un Réunionnais consomme en moyenne 214 litres d’eau par jour. C’est 64 litres de plus qu’en métropole. Seuls 7% de cette consommation correspondent aux besoins alimentaires.

expo-goute-agoute

L’endroit où nous consommons le plus est la salle de bain (39%). L’écart constaté au niveau national est intimement lié à certaines coutumes bien ancrées des Réunionnais : l’arrosage des jardins, le lavage fréquent des voitures, le remplissage des piscines. Des habitudes de vie bien difficiles à modifier…

Pourtant, l’or bleu vient à manquer. Et le préserver semble primordial pour la survie de l’homme et de la planète toute entière. Dans le monde, plus de 40% de la population souffre de pénurie d’eau. Si dans certains pays la répartition de la ressource et sa gestion (de la production à l’assainissement) posent problème, d’autres endroits du monde n’ont quasiment pas de ressources en eau.

Cette ressource indispensable dans nos économies, dans nos villes et dans notre quotidien doit absolument être protégée et préservée en quantité et en qualité, là où elle est accessible. Situation de la ressource à la Réunion Sur l’île, les ressources en eau sont globalement suffisantes du fait de l’abondance des pluies.

Cependant, une répartition inégale entre l’Est et l’Ouest et un déséquilibre saisonnier posent problèmes. Il peut tomber des mètres cubes d’eau dans l’Est sans qu’une seule goutte ne tombe sur la côte Ouest, qui connaît des périodes de pénurie plus ou moins marquées en fin de saison sèche. Si la situation de la ressource n’est pas alarmante à la Réunion, la maîtrise des usages devient cependant un enjeu important pour une gestion de l’eau équilibrée et durable.

Les besoins en eau de la population réunionnaise sont importants. Si le prix de l’eau (1,95€/m3) à la Réunion est en moyenne deux fois moins élevé qu’en métropole, la consommation par habitant est 50% plus élevée. Les besoins agricoles et industriels sont quant à eux en constante augmentation. L’industrie de la canne consomme actuellement en moyenne 7 300 m3 d’eau par an et par hectare. Les besoins sont en passe d’augmenter très significativement dans les prochaines années. Une grande partie des terres cultivables se situe dans des zones arides, nécessitant de grands projets d’irrigation tel que le basculement des eaux d’Est en Ouest. Vaste chantier baptisé «le chantier du siècle» en 1989.

Avec l’augmentation de la population, le développement des industries et de l’activité agricole, les besoins en eau vont inéluctablement s’accentuer. La rareté de la ressource d’une part, puis les moyens à mettre en oeuvre pour l’amélioration des réseaux d’assainissement, de collecte et de distribution, d’autre part, feront de lui un produit cher. Un simple changement à nos habitudes de vie peut faire toute la différence.

Les signes de dégradation de la ressource sont en hausse. Les causes sont variées : défaillance des traitements en cas de forte pluie, système de collecte et de traitement des eaux usées, pratiques agricoles, rejets industriels, négligences individuelles… La pollution de l’eau est un véritable danger pour les consommateurs. En effet, la pollution se déplace avec l’eau et suit son cycle naturel. C’est donc cette eau, préalable

Les CAUE ont pour vocation la promotion de la qualité de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Expositions, Salons & Evénements et a été consulté 1 670 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.