Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le CHU de La Réunion entre dans l’ère du haut débit inter-sites

Le mercredi 11 juillet 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 1 930 vues

Le réseau d’interconnexion haut débit du CHU reliant les établissements hospitaliers du Nord et du Sud vient d’être officiellement mis en service.

mobius

Première étape du projet R2S piloté par le GIE Télémédecine Océan Indien, ce réseau a été déployé par Mobius et Nextiraone qui ont obtenu le marché en juillet 2011. Il répond aux évolutions du secteur de la santé dictées par la Loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoire». Celle-ci, encourage entre autres à dématérialiser les dossiers patients ainsi qu’à rompre la distance entre les professionnels de La Réunion et de Mayotte.

En remportant le dialogue compétitif du GIE Télémédecine Océan Indien en juillet 2011, les sociétés Mobius et Nextiraone unissent leurs savoir-faire et leurs forces vives pour le déploiement et la maintenance du projet R2S (Réseau régional santé social).

Ce projet d’envergure vise à développer des infrastructures et des services adéquats à l’échange sécurisé d’informations médicales entre les professionnels de la santé basés à La Réunion et à Mayotte. Un réseau d’interconnexion à haut débit était dès lors nécessaire.

Après des mois de travaux et d’expertise menés conjointement par Mobius et Nextiraone, cette étape importante du projet R2S vient d’aboutir.  Nommé également « R2S », ce réseau à haut débit concerne en premier lieu les établissements hospitaliers du Nord et du Sud dont la fusion récente a fait naître le CHU. Avec des débits allant jusqu’à 1 Gb/s, le réseau R2S profite aux acteurs de la santé à plus d’un titre et leur permet ainsi d’entrer pleinement dans l’ère numérique.

Avec lui, des applications et services tels que l’imagerie médicale, la télé radiologie ou encore l’e-conseil vont se démocratiser en toute sécurité. Le réseau d’interconnexion étant doublé par des liens de secours distincts, il garantit une parfaite continuité de service, ce qui est totalement impératif dans un secteur qui véhicule des informations aussi sensibles que précieuses.

Outre le rapprochement des établissements du nouveau CHU, le réseau R2S renforcera les liens avec les professionnels installés dans l’Hexagone grâce à un système de visioconférence extrêmement performant.

L’aspect économique n’est enfin pas négligeable. Favorisant la mutualisation des moyens et donnant accès à la téléphonie sur IP, le réseau R2S est source d’économie d’échelle. Et plus encore s’il est utilisé par la plupart des acteurs.

Grâce à l’intervention de Mobius et Nextiraone qui continuent de conjuguer leurs efforts à l’amélioration de la prise en charge santé dans la zone, moult établissements satellites viendront s’inviter dans les prochains mois sur ce réseau et se connecteront ainsi au système d’information du CHU.

« La conception, puis la réalisation des liaisons en fibre optique à très haut débit du réseau R2S, ont nécessité que nous mobilisions de hauts niveaux de compétences mais aussi que nous fassions d’importants investissements, spécialement pour répondre aux lourdes contraintes de sécurité et de fiabilité du réseau de santé régional », Boris CLAUSSE, directeur général adjoint de MOBIUS SAS. « La mise en oeuvre du Réseau R2S portait également deux enjeux particuliers que nous avons intégrés dans notre collaboration avec Mobius. Le premier lié à l’éloignement géographique des deux pôles hospitaliers Nord/Sud et le deuxième lié à l’anticipation nécessaire d’une montée en charge de son utilisation et des nouveaux usages du numérique, au rythme d’une adoption certaine mais progressive de la grande majorité des acteurs de santé de notre territoire », ajoute Philippe ROUSSEAU, Directeur Général de NextiraOne OI.

Pour Antoine LERAT, directeur du GIE Télémédecine OI, le projet R2S représente « un véritable enjeu de santé au niveau régional. Cette infrastructure technique facilite le développement de la e-santé et va permettre de faire émerger de nouveaux services au bénéfice direct des patients réunionnais et mahorais : accroître les échanges entre professionnels de santé, pallier la pénurie de certaines spécialités, bénéficier d’avis d’experts… » « Avec la création du CHU, il était important d’harmoniser les systèmes et de développer de nouvelles solutions sécurisées, de plus grande capacité. Ce à quoi a répondu le GIE Télémédecine Océan Indien. Le projet R2S offre de nouvelles perspectives de travail, notamment la nouvelle station de visioconférence qui nous permet d’être plus proches de nos partenaires tels que le CHU de Bordeaux », explique le directeur des systèmes d’information du CHU, Dominique TALANDIER.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, TIC & Nouvelles technologies et a été consulté 1 930 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.