Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

La biodiversité Réunionnaise menacée par les activités humaines

Le lundi 25 juin 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 2 593 vues

Selon une étude de l’Insee, qui vient de publier une enquête traitant des indicateurs de développement durable à La Réunion, la richesse et la valeur de la biodiversité terrestre réunionnaise est reconnue. Néanmoins cette biodiversité unique est menacée par les activités humaines : 22 % des espèces indigènes de faune et 30 % des espèces indigènes de flore seraient menacées de disparition. Des dispositions règlementaires protègent les espaces à forte valeur patrimoniale et les espèces menacées.

IMGP16URoU13

Le taux d’artificialisation de La Réunion avoisine 11,4 %, soit deux fois plus qu’en France métropolitaine. Ce taux est à rapprocher de la densité de population, qui dépasse 332 hab./km2 à La Réunion pour 114 hab./km2 en métropole. Entre 2000 et 2006, les espaces artificialisés ont progressé de 3,9 % aux dépens pour l’essentiel des milieux naturels.

Quand au recouvrement corallien à La Réunion, il diminue depuis 10 ans. Cette baisse, de plus de moitié pour certaines stations, traduit une perte d’espèces emblématiques de la biodiversité réunionnaise et indique une dégradation de l’environnement naturel.

IMG_2598

Du côté de l’air, les émissions de gaz à effet de serre sont en augmentation de 13 % sur la période 2004-2008, à l’inverse de la France métropolitaine. Elles ont pour origine principale la transformation d’énergie en électricité (44 %) et le transport routier (29 %).

La quantité de déchets ménagers et assimilés collectés par habitant n’a que peu augmenté entre 2006 et 2008. Mais les efforts doivent être plus importants pour atteindre les objectifs de diminution de la production d’ordures ménagères de 7 % et du doublement du recyclage des déchets produits à l’horizon 2015 souligne l’étude.

Plus de 125 000 Réunionnais sont concernés par des risques naturels très importants, représentant 16 % de la population de l’île. La prévention des risques liés aux inondations fait partie des priorités. À ce titre, vingt communes sont couvertes par un plan de prévention du risque inondation en 2011.

L’Insee notent aussi que la ressource en eau est de bonne qualité à La Réunion, que ce soient les cours d’eau ou les eaux souterraines. Toutefois des signaux de dégradation, localement imputables au manque d’assainissement et à la présence de nutriments et de produits phytosanitaire, sont perceptibles. Les deux tiers des prélèvements en eau sont destinés aux usages domestiques. Chaque jour 50 litres ? L’Insee parle de 500 litres ? (erreur de frappe ? ) d’eau potable sont prélevés par habitant en moyenne, soit près de deux fois plus qu’en France métropolitaine.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement et a été consulté 2 593 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.