Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Entre la terre et la lune: la Réunion

Le samedi 23 juin 2012, il y a 7 années | @LeRédac | 2 260 vues

Pendant sept semaines, trois Cadets de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence ont fait au SALM, à Sainte-Rose, un stage pour la conception d’un "LTRF" (Lunar Tube Research Facility), un habitat / laboratoire qui serait implanté temporairement dans un tunnel de lave de la Coulée 2004. Le but: simuler dans des conditions analogues une future exploration souterraine lunaire, voir même martienne.

LTRF

Etre impliqué dans les activités spatiales n’est pas une expérience nouvelle  pour la commune de Sainte-Rose.  La NASA y avait déjà installé une station de poursuite pour le lancement de la sonde New Horizons vers Pluton. Toujours en 2006, une  sonde « litchi orbital » a été préparée à Sainte-Rose. elle est d’ailleurs encore en orbite dans les nuits de Sainte-Rose et le reste du monde.

A savoir que les tunnels de lave de la coulée 2004 vont accueillir une « cellule » de 7 m de long et 2m50 de large soit 17.5 m2. Cette base accueillera à tour de rôle plusieurs astronautes qui y resteront quelques jours pour y simuler les conditions de la vie lunaire.

Un robot sera aussi utilisé pour reproduire la recherche et l’extraction d’éléments géologiques. Les cavités des coulées de laves reproduisent au mieux les cavités lunaires, ils pourront donc ainsi reproduire et choisir un robot capable de franchir des obstacles les plus contraignants. Quand à nos astronautes chercheurs, ils seront en permanence en liaison avec l’extérieur, avec un moyen des plus classique, la 3G. Le but, y tenir un journal de bord, mais aussi rendre des comptes sur ce qui va, mais surtout ce qui ne va pas.

La notion de sécurité a vraiment été mise en avant par l’aspirant Wable une « sortie de secours » est intégré à la future cellule, ainsi que plusieurs interrupteurs pour mettre l’ensemble des équipements hors tension en cas de danger.

confe

Ils leurs restent encore beaucoup de travail et l’un des plus important est l’extraction en cas d’incidents dans la coulée. En effet, une seule brigade de pompiers à La Réunion est autorisée à intervenir dans les cavités des coulées de laves.

Les trois cadets sont  repartis ce matin en métropole pour reprendre leurs études. Le projet « LTRF » est en bonne voie de réalisation. Mr Pignolet et son équipe de chercheurs, ainsi que la mairie de Sainte Rose qui appuie ce projet, souhaitent maintenant que celui-ci aboutisse. La prochaine étape sera de connaitre le coup de réalisation et de voir qui soutiendra financièrement ce projet.

Jeremy Garnon

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Société et a été consulté 2 260 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.