Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

A la découverte du Tévelave …

Le mercredi 20 juin 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 4 161 vues

Situé à 900 mètres d’altitude, sur le versant sud-ouest de l’île, Le Tévelave, petit village des Hauts de la commune des Avirons est adossé à la forêt et fait face à l’océan Indien en de superbes panoramas. Classée au label « Village Créole », le Tévelave tire sa richesse de sa forêt primaire et de son histoire construite par la passion des hommes. Promeneurs, randonneurs, amoureux de la nature y trouveront le plaisir de la halte autant que le prétexte à un séjour prolongé.

le-tevelave

Le Tévelave est à l’origine un lieu de marronnage, les esclaves en fuite trouvant refuge dans la forêt et dans les grottes qui bordent les ravines. Le nom du village tire son origine de l’accolement des deux mots malgaches Tévé et Lava et signifie « la grande forêt ».

C’est aussi le village natal de Thérésien Cadet (1937-1987), un botaniste qui a contribué de manière significative à la connaissance de la flore de l’île et à la compréhension de l’organisation de la végétation naturelle. C’est d’ailleurs aussi au Tévelave dans les années 1880, que le père Martin (?-1938), qui avait entrepris la conversion des travailleurs engagés indiens et, sacrilège pour la classe dominante, leur instruction, avait été obligé de se cacher et de ne pouvoir dire la messe que clandestinement dans une grotte.

La route forestière des Tamarins relie le Tévelave à la Petite France et la route du Maïdo dans les hauts de Saint-Paul.  Longue de quelque 30 kilomètres, elle invite à s’ installer sur des aires de pique-nique aux vues imprenables, et qui permettent d’apprécier la magie des lieux et la tranquillité des ombrages forestiers.

Elle recèle des sites de détente de choix, au détour d’un lacet : l’observatoire des Papangues s’impose, permettant de voir des busards de la Réunion.  Vous pouvez aussi parcourir "le sentier des ouvriers" qui déambule à travers une faune et une flore endémiques bien préservées.

On y rencontre, selon l’altitude, absolument toutes les variétés botaniques qui font le charme de la grande forêt des hauts.

Cette zone est également inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Cet article est classé dans Les Avirons - 97425, Les communes, Tourisme et loisirs et a été consulté 4 161 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.