Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Prise de fonction de M. Pascal BOLOT, nouveau préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises

Le mardi 10 avril 2012, il y a 8 ans | @LeRédac | 2 799 vues

Pascal BOLOT, administrateur civil hors classe, occupant les fonctions de directeur de cabinet adjoint de la ministre en charge de l’Outre-mer, a été nommé à la tête de l’administration supérieure des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) par décret du Président de la République en date du 1er mars 2012.

Bolot

La cérémonie de prise de fonction du préfet BOLOT c’est déroulé ce 10 avril 2012  date de prise d’effet de sa nomination en qualité de préfet administrateur supérieur de la collectivité. Cette cérémonie c’est tenue en présence des principales autorités civiles et militaires de l’île de la Réunion, l’occasion pour le nouveau préfet de rendre hommage aux agents morts dans les TAAF, en déposant une gerbe à leur mémoire.

Pascal BOLOT

Bolot-2Ce serviteur de la République, né à Castres il y a 49 ans, marié et père de 3 enfants, est un connaisseur avisé de l’outre-mer en général et de la Réunion en particulier. Sa nomination à la tête des TAAF marque notamment ses retrouvailles avec la ville de St-Pierre dont il fut sous-préfet en 2003.

Pascal BOLOT débute sans carrière dans l’armée en 1983, en tant qu’officier formé à St-Cyr. Après 10 années d’armée active, il intègre l’Ecole Nationale d’Administration en 1993 (promotion « René Char »), avant de rejoindre à sa sortie le ministère de l’intérieur, en qualité de directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales. Son premier contact civil avec l’outre-mer s’effectue en Polynésie française, où il occupe les responsabilités de directeur du cabinet du Haut Commissaire de la République de 1997 à 1999.

Après diverses missions transversales en administration centrale, Pascal BOLOT renoue avec l’administration territoriale en 2001, d’abord en qualité de secrétaire général de la préfecture d’Eure-et-Loir, avant de retrouver l’outre-mer, où il est nommé sous-préfet de St-Pierre, sur l’île de la Réunion.

La suite de sa carrière et son engagement public conduisent Pascal BOLOT dans les cabinets ministériels, successivement auprès du ministre délégué à l’intérieur puis auprès du ministre délégué aux collectivités territoriales. En 2006, il prend la direction du secrétariat général pour les affaires régionales des Midi-Pyrénées, avant de rejoindre en 2010 l’équipe de Marie-Luce PENCHARD, ministre chargée de l’outre-mer, auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, en qualité de directeur adjoint du cabinet.

Avec sa nomination à la tête des TAAF, Pascal BOLOT franchit un nouveau cap dans sa carrière en devenant préfet de la République.

Les Terres australes et antarctiques françaises
kergetLes Terres australes et antarctiques françaises ont été érigées en collectivité d’outre-mer par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955, conformément aux dispositions de l’article 72-3 de la constitution du 4 octobre 1958.

Aux 4 districts qui la composaient originellement, archipel de Kerguelen, archipel de Crozet, îles de Saint-Paul et Amsterdam, Terre Adélie, ont été ajoutées les îles Eparses (îles de Tromelin, d’Europa, de Juan de Nova, archipel des Glorieuses, atoll de Bassas da India) qui constituent depuis 2007 le 5ème district des TAAF.

La dispersion latitudinale des territoires ainsi que l’étendue de leur superficie permettent à la France d’exercer sa souveraineté sur une large partie de l’Hémisphère Sud allant de seulement 11° de latitude jusqu’à l’extrémité du Pôle Sud, de disposer d’une Zone Economique Exclusive de premier ordre (la seconde après la Polynésie) et d’offrir à la communauté scientifique, nationale et internationale, un gradient d’observation unique au monde couvrant 80% de l’hémisphère sud.

Dépourvue de populations autochtones, la collectivité fait l’objet d’une administration directe par l’Etat, qui nomme un préfet, administrateur supérieur du territoire. Dotées de l’autonomie administrative et financière, les TAAF sont compétentes pour émettre leurs propres timbres, lever l’impôt ou encore exercer une compétence en matière douanière. Elles sont depuis 2006 l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, plus grande réserve de France composée de parties terrestres et maritimes des archipels de Crozet, de Saint-Paul, d’Amsterdam et de Kerguelen.

Cette responsabilité récente impose aux TAAF un devoir d’exemplarité en matière de protection et de préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, dirige l’action des services de l’État dans le territoire et assure l’exécutif de ce dernier. Il veille aux intérêts généraux des TAAF et organise les services territoriaux. Il représente l’État en justice dans tous les actes de la vie civile et est responsable de la défense du territoire. Enfin, il arrête l’impôt et les tarifications douanières.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Terres australes et antarctiques françaises et a été consulté 2 799 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.