Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le préfet de la Réunion déclenche, le niveau 2 "Alerte orange" du plan ORSEC Tsunami.

Le mercredi 11 avril 2012, il y a 7 ans | @LeRédac | 5 706 vues

Le préfet de la Réunion a déclenché ce mercredi 11 avril à 15h00, le niveau 2 "Alerte orange" du plan ORSEC Tsunami. Par ailleurs le président indonésien a déclaré qu’il n’y avait «pas de menace de tsunami pour le moment». Selon un responsable du centre d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique, la séisme a provoqué une vague de 17 cm de haut. L’alerte au tsunami en Indonésie reste maintenue. (source)

Comme le montre la faiblesse des premières vagues en Indonésie et en Thaïlande, le risque de tsunami semble peu important après le séisme de ce matin. "L’important, c’est qu’il n’y a pas eu de déplacement du fond de la mer. Un séisme de cette magnitude a le potentiel de causer un tsunami important. Mais étant donné que nous n’avons observé aucune dénivellation du fond de la mer, ce qui génère la vague, il semble que la possibilité d’un tsunami soit faible" a expliqué la sismologue Susanne Sargeant à l’AFP.( source)

)))

Communiqué de la préfecture de la Réunion:

Le préfet de la Réunion a déclenché ce jour à 15h00, le niveau 2 « Alerte orange » du plan ORSEC* Tsunami.

En effet, le centre national d’alerte des tsunamis de l’océan Indien vient d’informer les États riverains de l’océan Indien de la survenue d’un séisme en mer au large de la côte Ouest du Nord de l’île de Sumatra.

Ce séisme de magnitude 8,7 s’est produit à 12h39 (heure de la Réunion).

Dans cette hypothèse, et compte tenu de l’heure du séisme, l’arrivée de cette onde sur les côtes réunionnaises pourrait avoir lieu le 11 avril 2012 entre 19h et 20h.

Les mesures suivantes sont prises à compter de ce jour 15h00 :

· Mise en alerte des capitaines des navires à quai et en mer ;
· Ajustement des dispositifs d’amarrage ou mise à terre des autres embarcations à quai ;
· Mise en alerte des mairies, des centres de secours et des forces de l’ordre des communes littorales.

A compter de 18h00 :

· Interdiction des baignades et des loisirs nautiques dans la bande des 300 mètres du rivage ainsi que des promenades en bord de mer ;

Conseils à la population :

· La plus grande prudence est recommandée aux chefs des établissements hôteliers du bord de mer et, de manière générale, aux habitants résidant à proximité immédiate du rivage ;
· Un tsunami n’est pas un spectacle, rejoignez une position élevée, loin du rivage si vous êtes en bord de mer.

Un communiqué sera diffusé par la préfecture dès que des éléments nouveaux seront disponibles.

ORSEC : organisation de la réponse de sécurité civile

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement, Océan Indien et a été consulté 5 706 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.