Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

De l’ambition et des investissements pour l’hôtel Le Floralys

Le jeudi 9 février 2012, il y a 7 années | @LeRédac | 2 699 vues

Depuis le 1er février, Le Floralys a débuté un nouveau chapitre de son histoire. L’établissement trois étoiles est venu rejoindre l’Alamanda et le Blue Beach que dirige Yann Le Febvre. Ces premiers mois de vie sous la coupe du président de l’Union des Hôteliers de La Réunion seront marqués par d’importants projets de réaménagement.

Le-Floralys

Yann Le Febvre qui s’est lancé dans l’hôtellerie il y a quatre ans en faisant l’acquisition de l’Alamanda, puis du Blue Beach à Saint-Gilles, vient de reprendre l’hôtel Le FLoralys à la société que dirige Lionel Caro.

Pour moderniser l’établissement, il va investir près de 600 000 euros dans des travaux de réaménagement. Sans pour autant cesser l’activité, tour à tour chacune de ses 57 chambres va être entièrement revue. Il en sera de même pour l’ensemble de la structure qui s’étire sur quelque 12 000 m2. L’objectif étant d’apporter un nouveau visage au FLoralys à compter du mois de juin de cette année.

Dorénavant dirigé par Pierre-Yves Blanchard, Le Floralys s’est détaché en fin d’année dernière du contrat d’exclusivité qui le liait au groupe Nouvelles Frontières et la nouvelle équipe dirigeante a revu son offre tarifaire. De cinq catégories de chambres jusqu’alors, l’hôtel est passé à deux catégories : la chambre standard et la suite junior. Il s’en suivra une tarification moyenne tirée vers le bas, d’environ 15%.

Le-Floralys-lareunion

L’équipe dirigeante

Avec un taux d’occupation de 62 % au cours de l’année 2011, l’objectif pour Yann Le Febvre est d’accroître l’affluence des Réunionnais et des touristes au sein de son nouvel établissement, pour atteindre les 70 à 72 % de taux de remplissage. Mais pas seulement. Il souhaite que les professionnels, du Sud notamment, s’approprient Le Floralys. Avec ses deux salles de séminaire et un restaurant en retrait du cœur de vie de l’hôtel et doté prochainement d’une ambiance plus moderne et cosy, il ambitionne de donner une nouvelle impulsion aux prestations d’affaires du FLoralys.

Cet article est classé dans Tourisme et loisirs et a été consulté 2 699 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.