Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Irène la tortue est repartie …

Le mercredi 18 janvier 2012, il y a 8 ans | @LeRédac | 3 264 vues

irene-3

Photo Kélonia

Depuis le début de cette semaine le centre de soins de Kélonia relâché en mer des tortues caouannes (voir article du 11 janvier sur le sujet) . Ces tortues pêchées par accident ont été soignées par le centre. Désormais elles sont aptes à regagner leur milieu naturel.

tortue

Nous avons eu la chance d’assister ce mercredi 18 janvier 2012 au lâché de Irène, jeune tortue d’une dizaine d’années pesant tout de même 62 kg !

St-Leu

Difficile de dire si Irène est un male ou une femelle elle est encore immature. Elle a été péchée accidentellement par un pêcheur d’espadon. Il a prévenu le centre Kélonia qui l’a aussitôt prise en charge afin de la soigner.

kelonia

Irène est restée à Kélonia le temps qu’elle retrouve son poids initial qui était de 57,5 kg. Elle a profité de son passage dans les bassins pour prendre un peu plus de poids.

Irene-la-tortue

Pour pouvoir la suivre en mer, Irène a une marque sous la nageoire avec un numéro unique : RUN0277. Certaines tortues sont équipées également d’une balise Argos qui permet donc de suivre leurs déplacements.

IMG_3691

Ces tortues vont rester au large, entre la Réunion et le sud de Madagascar mais la plupart remontent au nord, en direction du Yémen. Elles parcourent ainsi des milliers de kilomètres durant leurs vies.

lache-tortue

-5

Et voici en vidéo le déroulement du lâché et les explications du Directeur de Kélonia Stephane Ciccione …

Il est possible de suivre en direct sur le site de Kélonia le positionnement des tortues qui ont été relâchées.

-6

Adieu Irène est bonne route …

-8

irene-4

Merci à Tristan pour les images complémentaires.

Pour aller plus loin :

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement et a été consulté 3 264 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.