Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Condition des animaux à La Réunion: Les clichés ont la vie dur …

Le lundi 30 janvier 2012, il y a 8 ans | @LeRédac | 13 323 vues

Depuis septembre 2011 circule sur internet une pétition pour dénoncer la condition des animaux dans les DOM-TOM. Son auteur, une certaine Nadia, s’insurge contre la condition animale dans les départements et territoires d’Outre-Mer particulièrement à La Réunion une fois de plus pointée du doigt… Pourtant les chiffres énoncés sont complètement faux et nous tenons à faire la lumière sur cette histoire !

chien

A l’attention de Madame la Ministre de l’Outre-mer

“Madame la Ministre,

Je souhaite par la présente réagir sur la condition animale dans les DOM TOM.
J’ai, en effet, découvert récemment avec horreur le sort des animaux (domestiques et autres) dans des départements et territoires français.

Il est vrai que partout dans le monde (y compris dans notre métropole), les animaux payent un lourd tribut à la bêtise humaine, mais ce qui se passe sur des territoires où les lois françaises doivent s’appliquer, me choque particulièrement.
Sur de nombreux sites internet de protection animale, les récits se suivent et se ressemblent tous malheureusement (tous plus cruels les uns que les autres) : des chiens vivants qui servent d’appât pour la pêche, des chiens abandonnés, maltraités, des chiens écrasés volontairement, des chiens égorgés pour avoir voulu juste « survivre », des chiots jetés dans des poubelles …, et que dire de ceux qui ont pourtant parfois un foyer : une vie entière passée attachés à un piquet au point d’avoir des blessures irréversibles.

Les autres animaux ne sont pas mieux traités : les chats n’ont apparemment aucune valeur (ils sont maltraités voir pendus ou même mangés!), les animaux de ferme sont décharnés, …. et je pourrais encore continuer cette liste macabre, mais les photos sont encore plus parlantes et représentatives de toute cette cruauté.
Tout ceci est tout simplement indigne de ce qu’on appelle des êtres « humains ».
Bien sûr, tous les concitoyens des DOM TOM ne sont pas comme cela (et heureusement!). Il y a même des personnes formidables qui œuvrent avec aucun moyen pour leur venir en aide, mais la tâche est trop grande. Rien que pour l’île de la Réunion, les chiffres sont terrifiants : 13.000 cadavres d’animaux ramassés chaque années sur les routes réunionnaises (et on ne compte pas ceux qui ne sont pas ramassés et qui pourrissent tranquillement, ni ceux qui sont balancés dans les ravines !), 12.000 euthanasies de chiens et chats par an, soit plus de 10 % des euthanasies pratiquées sur le sol français pour la seule île de la Réunion ! 300.000 animaux abandonnés (marge basse) soit 1 animal abandonné pour 3 habitants et qui erre ! … (Chiffres fournis par l’association APPAR, Agir Pour Protéger les Animaux Réunionnais).

Même si je suis consciente que beaucoup d’autres préoccupations existent (un taux de chômage important qui engendre notamment une dérive de la jeunesse sans repère, des problèmes d’alcoolisme, de violence conjugale, …), mais tout ceci ne rend pas moins grave cette cruauté intolérable envers les animaux qui scandalise de plus en plus de monde en métropole (il suffit de vous rendre sur les forums des sites internet de protection animale pour le constater).

Beaucoup ne souhaitent plus ou ne veulent pas se rendre dans ces iles aux paysages pourtant paradisiaques tant qu’on continuera à voir ces atrocités (il est vrai que voir des chats pendus ou des cadavres de chiens partout le long des routes ne donne guère envie de se promener dans ces lieux).
Il est donc, je pense, indispensable de punir, à la hauteur des souffrances infligées, les responsables de ces cruautés, si non, ces actes de barbarie continueront et l’espèce humaine a tout à y perdre.

De plus, il faudrait davantage soutenir (et notamment financièrement) les associations locales (qui sont déjà trop peu nombreuses) qui, au quotidien, se battent pour essayer de venir en aide à ces « oubliés » de tous.
J’espère vraiment que ma lettre attirera votre attention et que peut-être certaines choses pourront changer pour (re)donner l’envie à nos concitoyens (et à moi-même) de venir dans nos belles iles françaises.

Ne laissons pas la cruauté de certains entachée la beauté de ces lieux et je sais que vous ne pourrez pas rester insensible à tant de barbarie.
Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ma lettre et je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.”

http://www.mesopinions.com/Pour-d%C3%A9noncer-la-condition-des-animaux-dans-nos-DOM-TOM-petition-petitions-04b6812104fcda70137f4ac987d59d8b.html

Cette pétition, qui à déjà récolté plus de 7000 signatures, commence à faire parler d’elle sur la toile. Sommes nous des monstres sans cœur à la Réunion ? Et en métropole quelle est la situation concernant les mauvais traitements aux animaux ?

Les chiffres annoncés dans cette pétition sont ils exacts ? Des chiens vivants qui servent d’appât pour la pêche mythe ou réalité ? Des chats pendus partout le long des routes mythe ou réalité ?

Éléments de réponse :

Quant Nadia évoque « des chiens vivants qui servent d’appât pour la pêche » elle fait sans doute allusion au chien appâts qui avait défrayé les chroniques en 2005, il y a 7 ans … http://www.30millionsdamis.fr/la-fondation/nos-actions/proteger-les-animaux/chiens-appats-de-la-reunion-le-martyr-a-cesse/chien-appats-de-la-reunion-le-martyr-a-cesse.html un cas isolé et très rare. Sur 100 pêcheurs de saint Denis, Sainte-Marie, Saint-Gilles et Sainte-Rose seuls 4 à 8 « braconniers » auraient eu recours cette pratique. Un arrêté préfectoral a permis le renforcement des contrôles pour mettre un terme à l’utilisation de chiots et chatons comme appâts pour la pêche aux requins. Depuis cette époque quelques cas extrêmement rares on été signalés. En 2010 par exemple, un chat appât à la Grande Chaloupe. Mais fort heureusement les mentalités évoluent.

Pour en savoir plus sur les chiffres donnés dans cette pétition nous avons contacter la SPA de La Réunion par téléphone. Selon la directrice il est impossible pour eux de chiffrer avec certitude le nombre d’animaux abandonnés sur l’île. Les seules statistiques disponibles sont celles concernant l’euthanasie.

À la Réunion, la SPA a en 2010 euthanasié 6300 chiens et 2782 chats à cause du problème de l’errance. Des centaines d’animaux blessés ou en mauvaise santé sont récupérés chaque année. « Des animaux sous-alimentés, déshydratés, battus ou en détresse physiologique« , expliquent les bénévoles de la SPA.

Régulièrement la SPA Réunionnaise organise des actions pour sensibiliser les citoyens. En parallèle, elle organise des journées portes ouvertes. Mais les centres de soins ne sont pas nombreux.

Nous avons également interrogé la Direction des Services Vétérinaires de la Réunion.

Pour l’année 2010 la fourrière a capturé 6492 chiens, 2567 chats et 6700 animaux morts ramassés sur la voie public. Les services  vétérinaires nous précisent par ailleurs que l’on a dénombré en 2010, 1200 abandons volontaires…

Les chiffres énoncés donc dans cette pétition sont totalement farfelus !

Concernant les chats pendus sur le bord des routes, ici à la rédaction, personne n’a jamais vue ça. Et vous ?

Du côté de la métropole, 30 millions d’amis annonce que en France 60 000 chats et chiens sont abandonnés chaque année et 500 000 euthanasies sont pratiqués par an.

Les actes de cruauté barbare ne manquent malheureusement pas non plus, récemment la SPA a été requise, pour prendre en charge 135 chiens adultes, 33 chiots et 13 chats qui se trouvaient chez un éleveur à Chigne, dans le Maine-et-Loire (49). Ces animaux, dont certains étaient dans un état sanitaire très préoccupant, ont été véritablement sortis de leur enfer selon cet article >> http://www.facebook.com/notes/soci%C3%A9t%C3%A9-protectrice-des-animaux-spa/l%C3%A9levage-de-la-honte-181-animaux-sortis-de-lenfer-par-la-spa-/341983245826551

Le site internet Fondation Assistance aux Animaux rapporte eux aussi une liste non exhaustive des cas de tortures et autres barbaries sur les animaux :

Tribunal de Boulogne sur Mer (Pas de Calais) :

Dans cette affaire, le prévenu était poursuivi pour avoir donné des coups de couteau et de pelle au chien de sa petite amie (le chien a survécu). Le Tribunal a condamné l’auteur à 6 mois de prison avec sursis avec un travail d’intérêt général de 75 heures à accomplir dans les 18 mois et à l’interdiction de détenir un animal. Il a été condamné également à 500 € de dommages-intérêts et 300 € au titre des frais de justice. Notons que le Tribunal de Boulogne sur Mer, sensible à la protection animale, est l’un des plus sévères de France en la matière.

Tribunal du Mans (Sarthe) :
Trois personnes, dont un couple de retraité, ont été convoquées devant le Procureur de la République du Mans le 9 février 2011 dans le cadre d’une composition pénale. Il leur était reproché d’avoir pendu une chienne boxer croisée labrador. Ayant survécu à cette pendaison, ils l’ont alors achevé à coups de massette sur le crâne. Pour se débarrasser du corps, ils l’ont lesté avec des parpaings et jeté dans la rivière. Ils ont fini par reconnaître les faits.

Source : http://www.fondationassistanceauxanimaux.com/index.php?pg=juridique&n=10

Peut être devrions nous aussi lancer une pétition contre les élevages de la honte en métropole et boycotter la destination ?

« Au 21ème siècle, il existe malheureusement de nombreux élevages de la honte en France.
Notamment des élevages d’animaux à fourrure, et certains de visons. Les animaux y sont entassés dans des cages grillagées, minuscules, et finissent gazés pour que leur dépouille se retrouve sur un col, un manteau, un accessoire… L’industrie de la fourrure en France progresse. Selon les chiffres indiqués, 180 000 visons ont été tués en 2010, contre 150 000 en 2009… Une vingtaine d’élevages de visons est dénombrée en France (impossible d’obtenir le chiffre exact !). »

http://www.associationstephanelamart.com/index.php?n=705

À quoi cela sert-il de vouloir boycotter la destination Réunion en tronquant les chiffres ? On ne résoudra pas le problème de cette façon…

Certes il existe, comme de partout ailleurs, des problèmes avec les animaux, mais par pitié cessez de colporter de fausses informations sur Internet qui jettent le doute dans l’esprit des gens !

PS le chien sur la photo est celui de la rédaction, il fait le mort pour l’article et va très bien ^^

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Société et a été consulté 13 323 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback depuis votre propre site.

Les commentaires sont fermés.