Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

L’opération « ID pour la forêt ».

Le mardi 13 décembre 2011, il y a 8 ans | @LeRédac | 2 201 vues

Les forêts sèches sont les plus menacées au monde. À La Réunion, avec moins d’1% de sa surface d’origine cet habitat est constitué de quelques îlots fragmentés possédant 76% des espèces protégées de l’île.

IMGP3383

Son état de conservation est donc considéré comme critique. Pour restaurer et reconstituer ce milieu, l’Europe cofinance le projet LIFE+ COREXERUN coordonné par le Parc national de La Réunion en partenariat étroit avec le Conservatoire du littoral, la DIREN, le Conseil Régional et le Conseil Général. Ce programme de type « LIFE+ Biodiversité » (2009 – 2013) répond à la politique environnementale de la Commission européenne dont l’objectif premier est d’enrayer la diminution de la biodiversité à l’horizon 2010 et au delà.

La société ID Logistics OI, soucieuse d’impliquer ses salariés dans ce programme, a souhaité mener une action partenariale avec le Parc national et le Conservatoire du littoral visant à accompagner les actions de luttes contre les espèces végétales invasives et de plantation d’espèces végétales indigènes conduites dans le cadre du projet LIFE + COREXERUN sur le secteur de la Grande-Chaloupe.

idDès mai 2011, l’entreprise ID Logisitics Océan Indien a décidé de s’investir dans ce combat. Déjà au fait de ces problématiques environnementales, ID Logistics a décidé de se lancer dans la préservation et la conservation de notre patrimoine naturel. De cette réflexion est née l’opération « ID pour la forêt ».

Cette opération a eu lieu ce 9 décembre 2011 , menée de concertation avec les 85 employés de l’entreprise,elle visait à défricher au moins 400m2 de la forêt afin de se débarrasser des espèces envahissantes et de permettre à terme la réintroduction des espèces indigènes de La Réunion.

id-pour-la-foret

De gauche à droite : Madame Catherine Latreille, directrice du Conservatoire du littoral, Monsieur Yvon Ollivier, directeur général de ID Logistics et Madame Marylène Hoarau, directrice du Parc national de La Réunion. (photo Globcommunication)

Yvon Ollivier, Directeur Général de ID Logistics O.I. de préciser :

Celle-ci « Cette opération se situe dans la droite lignée de nos valeurs et de notre démarche. Plus qu’une simple journée où nous mobilisons nos moyens humains et techniques, « ID pour la forêt » reflète nos valeurs d’entreprise que sont la solidarité, le développement durable, l’excellence. Face au constat alarmant de la dégradation de notre patrimoine culturel, nous n’hésitons pas à jouer la carte du soutien mutuel et de l’entraide. Et nous  espérons que cette initiative sera reprise par d’autres entreprises, institutions, associations et surtout par le grand public. Car la protection de l’environnement est l’histoire de tous. »

En partenariat avec le Parc national de La Réunion, ID Logistics a souhaité prendre part au programme de restauration de la forêt semi-sèche de la Grande-Chaloupe. L’action de l’entreprise ID Logistics s’insère donc directement dans le dispositif Life+ Corexerun, projet cofinancé par l’Europe qui vise à conserver et reconstituer ce milieu menacé, et désire inscrire son action sur du long terme.

Life Corexerun

La Réunion comptait près de 56 800 hectares de forêt semi-xérophile (semi-sèche) avant la colonisation del’île par l’homme. Aujourd’hui, cette forêt est en danger car 99% de sa surface originelle a disparu. Dans le but de redonner vie à ce patrimoine, le Parc national de La Réunion, en collaboration avec le Conservatoire littoral, la Deal, la Région et le Département, a décidé d’instaurer un plan de sauvegarde autour de ce bien naturel.

Supporté par un financement de type Life+ – le nouvel outil financier accordé par l’Europe pour l’environnement – le projet Life+ Corexerun (COnservation, REstauration et reconstitution des habitats semi-XErophile de la Réunion) a ainsi vu le jour en janvier 2009.

D’une durée de 5 ans (2009-2013), ce plan de restauration, dont La Réunion est à l’heure actuelle l’unique bénéficiaire du dispositif « Life+ Biodiversité », dispose d’un financement à hauteur de 2,6 millions d’euros. Les 5 partenaires impliqués dans ce projet (Parc national, Conservatoire du littoral, la Deal, le conseil régional, le conseil général) se doivent désormais de mettre en place des méthodologies d’intervention afin d’atteindre les objectifs fixés.

Le site concerné par le projet Life+ Corexerun se situe sur le massif de la Montagne au nord-ouest de l’île et s’étend depuis la ravine à Jacques au nord jusqu’à la ravine à Malheur en y incluant la ravine Tamarins, la ravine de la Grande-Chaloupe ainsi que la ravine de la Petite-Chaloupe. La surface totale des systèmes de forêt semi-sèche concernés par le projet Life+ Corexerun est de 39 hectares.

Les ambitions fixées par le Parc national de La Réunion est de protéger de façon efficace 30 hectares des habitats semi-xérophiles du massif de la Montagne et reconstituer 9 hectares là où ce même habitat a récemment disparu.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement et a été consulté 2 201 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.