Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Incendie à l’Ile de la Réunion, chronologie d’un mouvement citoyen sous-estimé et éléments de réponse :

Le jeudi 3 novembre 2011, il y a 7 années | @LeRédac | 5 758 vues

actualisé à 20h45

Nombreux sont les réunionnais qui s’interrogent: l’extraordinaire mobilisation des internautes depuis le début des incendies est-elle aujourd’hui passée sous silence pendant que certains s’attribuent déjà toute la gloire dans le dénouement de la crise du Maïdo? D’autres se demandent pourquoi la presse locale minimise les effets de la vague populaire ?

Retraçons l’historique de cette crise point par point pour avoir des éléments de réponses:

Maido 2010

Pour commencer un petit retour dans le temps : en 2010 le Maido a déjà été la cible de pyromane, lors de cet incendie maîtrisé ont nous a présenter le Dash-8 comme l’avion providentielle.

« Une action efficace, puisqu’en moins de 3 heures, il a circonscrit les 3 foyers, dont le plus important »

Nous avions à l’époque nous aussi écrit un article qui relate les exploits de cet avion.

—————————————————————————————————-

Mardi 25 octobre 2011 le cauchemar recommence

Quelques jours seulement après le premier anniversaire de l’incendie du Maïdo, le dramatique scénario se répète. Un énorme incendie ravage la végétation sur la route forestière entre le Maïdo et le Tévelave. Pas moins de quatre départs de feu ont été localisés, au Piton Rouge, au Grand Bénare, au Tévelave et à Ilet Alcide.

166959_10150348346209426_632989425_8155815_964933850_n

(photo source : un pompier qui a souhaité rester anonyme et que nous remercions)

« Des moyens importants ont été engagés au sol avec 66 sapeurs pompiers dont les personnels du détachement héliportés et 4 groupes d’interventions feux de forêts (GIFF) qui seront renforcés dans les prochaines heures. Un quatrième foyer s’est déclaré plus au Nord aux abords du Piton des Orangers. Traité par deux hélicoptères bombardiers d’eau, il est en cours d’extinction. Par ailleurs, un feu s’est déclaré sur le chemin des Anglais à La Possession sur deux hectares. Il est traité par un GIFF et un hélicoptère bombardier d’eau. Ce feu est en cours d’extinction » . Communiqué de la préfecture du mardi 25 octobre 2011

—————————————————————————————————-

Mercredi 26 octobre 2011 les premières réactions

Les incendies en cours concernent 3 zones : La Grande Chaloupe, Bénare (Piton Rouge) Il s’agit du foyer le plus important et Piton des Orangers au total 400 personnels sont mobilisés. 416 hectares ont brulés.

« S’exprimant sur le feu qui ravage actuellement le site du Maïdo, la députée maire de Saint-Paul Huguette Bello parle d’un véritable désastre et en appelle à des moyens nationaux, notamment l’intervention de l’avion bombardier le Dash-8. Elle compte adresser une demande par courrier au premier ministre François Fillon. » Source Linfo.re

311961_10150348346759426_632989425_8155821_670501094_n

(photo source : un pompier qui a souhaité rester anonyme et que nous remercions)

—————————————————————————————————-

Jeudi 27 octobre 2011 Prise de conscience ou début de polémique  ?

Au total, près de 1000 hectares ont été parcourus par le feu. La situation s’est dégradée dans le sud-est. Le feu se dirige vers les remparts de Cilaos. Un important travail de construction de pare-feux est en cours avec les agents de l’ONF, au sud-ouest et au sud est pour contrer la progression du feu. 7 hélicoptères opèrent sur zone. 60 personnes, des renforts du détachement de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile sont arrivés de métropole.

Le soir du jeudi 27 octobre, dans le sud, la montagne en feu s’illumine dans la nuit…

saintpieree

Feux du Maïdo 2011, dans la zone du Tévelave, vue depuis saint Pierre (Bois d’olives) Fourmi Benoît Photographe=> http://www.facebook.com/pages/Fourmi-Beno%C3%AEt/137122093037642

Les Réunionnais prennent alors réellement conscience de l’étendue des dégâts et immédiatement beaucoup d’entre eux commencent à se poser la question qui semble évidente : « Pourquoi ne fait-on pas appel à un avion bombardier d’eau puisque celui-ci avait apparemment été efficace lors de l’incendie de l’année dernière? »

388003_10150348345199426_632989425_8155808_1627986365_n

Vers 21h00 la page Envoi de Bombardiers d’eau d’urgence est créée par un internaute :

envoi—————————————————————————————————-

Vendredi 28 octobre le jour ou l’émotion s’exporte sur internet !

Au matin du vendredi 28 octobre, les Réunionnais se réveillent en découvrant les ravages de la nuit et l’étendue des dégâts. Spontanément ce sentiment généralisé se diffuse dans les réseaux sociaux mais surtout dans le cœur des gens, de tous les gens: réunionnais, métropolitains et même bien au delà des frontières. En effet via les réseaux sociaux les premiers témoignages de compassion et de colère commence à tomber. Faut-il rappeler que les réunionnais sont extrêmement attachés à leur île, et devant autant de paysages naturels, majestueux; comment ne pas l’être ?

commentaires

En quelques heures, la matinée du vendredi 28 octobre voit la naissance de deux pages fans, une pétition et quelques articles qui traitent du sujet.

Tôt le matin Marie Carpentier et Lauret Eric sont eux aussi révoltés par la situation et se disent qu’il est temps que les choses bougent. Ils décident de lancer la pétition intitulée « URGENCE: Demandons bombardier d’eau » qui comptabilise à ce jour plus de 10000 signatures. « C’est une démarche citoyenne, nous n’appartenons à aucun parti politique » nous explique Marie interrogée au téléphone.

Un appel du cœur est donc lancé sur Facebook via un “évènement” « Aller sur le site pour signer la pétition pour l’envoi de bombardiers d’eau » de plus l’information est également fortement relayée sur Twitter.

lapetition

"Monsieur le Préfet
La situation sur notre Île se dégrade de jour en jour, les moyens déployés sont certes importants mais complètement insuffisant car inappropriés. Les flammes dévorent un peu plus d’hectares d’heures en heures, les hélicoptères et les hommes au sol sont débordés, la population commence à avoir peur pour la plupart. Le dash8 à été demandé mais reste indisponible alors essayons de faire bouger les choses!
Le classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO admet-il que l’on économise les moyens?
Que veut-on vraiment garder de notre richesse?
Les criminels qui ont attisé ces incidents ne tiennent qu’à UNE chose: ruiner notre diversité, notre beauté unique, nos espèces endémiques, tout ce qui fait que la Réunion est ce qu’elle est!

Quasiment dans le même temps la bloggeuse Nadine du site Koividi lance sur Facebook la page fans intitulée  « STOP aux feux de forêt à la Réunion » qui comptabilise à ce jour pas moins de 1700 fans.

stopfeux

Quelques temps plus tard les deux principales pages fans s’unissent :

“tous les 2, très vite nous avons compris que dans ces moments douloureux que traverse la Réunion, nous devions être unis. Ainsi nous nous sommes rejoints sur les mêmes pages Facebook et avons travaillé ensemble, Stéphane Pic, Bertrand Ferrere, Vincent Dijoux et moi même afin de les alimenter. Par alimenter, j’entends par là que nous avons été à la chasse aux informations, aux articles qui traitent du sujet afin de les partager avec les internautes, avec les personnes qui aiment la Réunion où qu’ils soient dans le monde.” relate Nadine sur son site.

Le site internet http://www.iledelareunion-leblog.com publie un billet : Incendie Ile de la Réunion : Les Réunionnais "squattent" la page Facebook du Ministère de l’Outre-mer.

974

La page Facebook I love Maïdo “à également contribué à l’avancement des choses et à l’expression de la « colère du peuple” selon son auteur.

Du coté de l’incendie la situation s’est dégradée dans la nuit. Le feu a progressé en direction du sud vers la forêt des Makes et vers l’est atteignant le sommet des remparts de Cilaos. Environ 1500 hectares ont été parcourus par le feu … Plus de 400 personnes, désormais exténuées, luttent contre le sinistre!

Le site internet Témoignages.re réagit à son tour :

temoignage

http://www.temoignages.re/deja-1-000-hectares-brules-que-font-sarkozy-et-son-ami-didier-robert,52807.html

Dans la journéelors du conseil municipal de Saint-Paul, les élus ont déposé une motion "Incendie Maïdo", réclamant des moyens aériens "plus conséquents et adaptés à la hauteur des risques encourus". Huguette Bello s’était déjà exprimée en faveur de la venue rapide du bombardier d’eau Dash-8 de métropole.”  Source >> Linfo.re

L’association citoyenne de st Pierre annonce que “le Dash 8 a été reconditionné pour le G20…” Une affirmation qui si elle s’avèrait exact serait révoltante. Aussitôt cette annonce suscite une fois de plus de nombreux commentaires d’internautes médusés et révoltés. Dès le lendemain cette version sera démentie par la Sécurité civile qui affirmera dans le journal de l’île que : "Les Dash 8 sont disponibles en cas de besoin".

L’IRT annonce que sa présidente, Jacqueline Farreyrol, "a interpellé Madame la Ministre de l’Outre-Mer pour que des moyens plus importants soient immédiatement mis à disposition des forces d’intervention locales" dans le cadre de l’incendie qui ravage les hauts de l’Ouest. Source Zinfo974

En fin de soirée les réseaux sociaux se déchainent le mot d’ordre est : “Et si nous allions tous manifester notre désarroi sur la page fan du ministère de l’Outre Mer…”

Dès 22h, l’appel est lancé afin d’envoyer des messages sur la page Facebook du Ministère de l’Outre-Mer. Les premiers messages affluent, et ce n’est pas l’heure tardive qui aura ralenti les internautes.

On comprend bien rapidement que le mécontentement découle de deux faits: l’absence de moyens notamment aérien pour l’aide, ainsi que le côté diplomatique de la ministre qui n’est pas suivi d’action.

minister387

Certains internautes se plaignent que leurs messages ont été censurés. Les commentaires les plus argumentés à l’encontre de la politique du Ministère sont supprimés.

CENSURE

Dans le même temps les autorités annoncent que “Initialement prévus pour arriver samedi, les renforts nationaux supplémentaires arriveront à La Réunion dimanche matin en raison d’un conflit social chez un transporteur et de la disponibilité des autres avions sollicités…” une annonce de plus, qui n’a pas aidé à apaiser les internautes et les citoyens.

Par ailleurs tout au long de cette journée, de nombreux auditeurs ont fait entendre leur raz de bol sur les ondes des radios locales. Du côté des journaux réunionnais la boule de feu qui est entrain de naître sur les réseaux sociaux, provoquée par la vive émotion qu’a suscité cet incendie, passe inaperçue.

—————————————————————————————————-

Samedi 29 octobre le feu progresse à La Réunion et çà s’agite sur les réseaux. Les premiers articles relatant cette vague d’émotion numérique mais bien réelle font leur apparition.

à 7h30 le site internet i974 publie l’article suivant “La page Facebook MINISTÈRE DE L’OUTRE-MER attaqué

“Depuis que les  internautes génèrent du contenu sur le net, les politiques n’ont plus le monopole de leur discours ni de leur image sur la toile où près de 90% de ce qui se dit d’une  personnalité politique  se dit en dehors de son site web. Les pages Facebook sont l’équivalent d’un profil Facebook pour une personnalité ou une marque. Cela permet d’assurer sa présence sur  le média social, et, trop souvent, d’essayer de reproduire sa communication  dite  « corporate ».
En quelques heures la formidable machine qu’est le web a été  lancée sur twitter, des centaines d’internautes ont inondé  la page facebook du ministère de l’outre mer.”

Suivi quelques minutes plus tard par la publication d’un article sur notre site “L’incendie à La Réunion indigne jusque sur Internet

“Depuis le début de l’incendie qui touche La Réunion, la désolation règne dans le cœur des réunionnais. Mais en plus de cela, on doit compter la colère qui grandit, quand on pense que les moyens à disposition des pompiers de La Réunion, qui font déjà un travail énorme est surhumain quand on voit l’ampleur de l’évènement, ne sont que ridicules face au feu. Le préfet à indiqué avoir fait appel à des renfort qui ne devraient pas arriver avant Dimanche, soit avant que quelques autres hectares partent en fumée.”

Sur les réseaux aussi, de nombreux appels sont lancés pour la mobilisation générale.

mob2

Sur Facebook et Twitter un système permettant de rajouter à son profil un badge pour protester fais rapidement des émules.

picbad

En fin de matinée Zinfo974 publie aussi un article sur le même sujet. Incendie du Maïdo : Les internautes mettent le "feu" à la page Facebook du ministère de l’Outre-mer

Nassimah Dindar déclare : "Il me semble, mais c’est le bon sens citoyen, que le Dash peut contenir plus d’eau"

le nouveau sénateur du Parti socialiste, Michel Vergoz, interpelle le Ministre de l’Intérieur dans un courrier

“Onze élus de la Réunion ont adressé hier un courrier au président de la République afin “que soient mobilisés des moyens de lutte aériens adaptés à l’ampleur de la catastrophe”. Huguette Bello, Patrick Lebreton, Jean-Claude Fruteau, Roland Robert, Jean-Yves Langenier, Roland Ramakistin, Thierry Robert, Michel Dennemont, Jean-Claude Lacouture, Claude Hoarau et Michel Vergoz).”

Aux alentours de 15h00 le préfet déclare "…C’est la main de l’homme qui éteindra ce feu.." déclaration reprise sur la page Facebook du Ministère de l’Outre-Mer. Ce qui a donné sans doute pas mal de fil à retordre au community manager de cette page Facebook.

ministere35

Pour la Sécurité civile, le Dash ne représente actuellement pas la solution appropriée pour lutter contre l’incendie: “Le Dash 8 n’est pas la solution immédiate

Le soir du 29 octobre 2011 on comptabilise environ 1800 hectares parcourus par le feu. 400 hommes sont sur le terrain. Tous les efforts se portent sur un foyer encore virulent au sud-ouest.

—————————————————————————————————-

Dimanche 30 octobre 2011: tiens la presse métropolitaine se réveille!!

Alors que les métropolitains, qui soutiennent le mouvement depuis le début font entendre de plus en plus fort leurs voix sur les réseaux sociaux, le journal de 00h30 de itélé ouvre son édition sur La Réunion. Le dimanche matin les réseaux sociaux sont toujours en ébullition. On ne compte plus les messages de colère concernant le manque de moyen.

Le matin sur radio Freedom Huguette Bello déclare "On redemande des moyens aériens". Témoignages.re publie un article intitulé : Où est le Dash 8 ?

Eric Beeharry, leader du mouvement Ensemble pour la Réunion, déplore que les autorités locales ne fassent pas appel à des bombardiers pour éteindre les flammes. La veille (29 octobre) il avait alerté notamment Corinne Lepage et avait commencé à relayer la pétition citoyenne du 28 octobre (voir plus haut).

Dans la matinée, un communiqué de presse nous est adressé pour relayer l’information “CAP21 et Corinne Lepage apportent leur soutien aux habitants de l’Ile

Du côté de Twitter ça s’agite aussi! La Réunion commence petit à petit à se faire entendre en métropole. Dans un premier temps on parle surtout de l’incendie et il ne consacre que quelques lignes à l’appel au secours généralisé : « Envoyez nous un avion le patrimoine brule ! »

juyy

L’économiste Philippe Jean Pierre écrit dans son blog : Une crise du feu révélatrice à La Réunion de plusieurs incendies… »La maison brûle et on regarde ailleurs »

L’ensemble des outre-mers a été mobilisé pour La Réunion avec par exemple la page Facebook L’ Outre-mer, un trésor à valoriser / 2011 année de l’outre-mer 

TTE

En fin de journée la plupart des médias métropolitains parle de l’incendie et certain d’entre eux de la pétition adressée à Mr Le Préfet.

La pétition prend de l’ampleur, véhiculée par les articles de presse et par les réseaux sociaux notamment via les pages fans citées précédemment (Envoi de Bombardiers d’eau d’urgence et STOP aux feux de forêt à la Réunion ) et via la page Ile de la Réunion” qui comptabilise 157 642 fans à ce jour.

purttt

Du côté de l’AFP un communiqué déclare “Depuis ce week-end, socialistes, communistes et écologistes, auxquels se sont joints lundi quelques élus locaux de droite, ont fait enfler la polémique, dénonçant les moyens aériens notoirement "insuffisants" pour arroser les flammes, jugeant incompréhensible de ne pas solliciter le bombardier d’eau Dash-8 de la Sécurité civile.”

Interrogé sur le non déploiement du Dash-8, le préfet avait réaffirmé sur Antenne Réunion qu’il n’était "pas adapté" à ce feu, s’appuyant sur "le retour d’expérience de l’an dernier", lors d’un précédent incendie qui avait détruit en octobre 2010 quelque 800 hectares du site. Sur les ondes locales ou les réseaux sociaux, les Réunionnais ont crié leur colère. Source : AFP

Le feu quand à lui a peu progressé. La surface parcourue par le feu s’établissait ce matin à 2677 hectares. Suite à l’arrivée des 172 personnels métropolitains supplémentaires, 424 personnels étaient engagés.

—————————————————————————————————-

Lundi 31 Octobre : les médias réunionnais se réveillent aussi

On débute cette semaine avec l’espoir que l’on va en finir avec ce feu qui ravage notre patrimoine. Toutefois la situation a peu évolué dans la nuit. La surface parcourue par le feu s’établissait à 2677 hectares. La situation sur le front sud n’a pas évolué, les sapeurs-pompiers continuent leur travail de refroidissement des lisières. Sur le front est, le feu est toujours contenu. Un deuxième foyer au pied du Maïdo est en cours de traitement.

Zinfo974 publie un article sur la pétition :Pétition / Maïdo : Plus de 4.500 signataires pour les bombardiers d’eau

Le Quotidien de la réunion consacre un article au mouvement social sur le web

AdDQRiCCIAANDy0 (1)

Une citoyenne révoltée se pose beaucoup de question : SERIONS-NOUS TOUS DES DEMEURÉS …?

Réunion 974 / Expression Citoyenne organise un rassemblement pacifique

Didier ROBERT, appelle à l’Union sacrée et à la mobilisation de tous les Réunionnais

« La Réunion traverse l’une des plus grandes catastrophes écologiques de ces dernières années et je tiens vraiment à saluer la très forte mobilisation au plan local des hommes qui agissent sur le front et dans les PC mais aussi la mobilisation des moyens et le renfort sans précédent au niveau national. Un peu plus de 400 pompiers professionnels sont venus en renfort aux côtés des hommes du feu réunionnais »

Eva Joly et Cécile Duflot demandent "l’ouverture d’une enquête publique"

En fin de matinée la préfecture déclare : "Dans les moments difficiles qu’elle connaît, la Réunion peut compter sur la solidarité nationale.”

Clicanoo parle de la pétition : Ce lundi après-midi, plus de 6400 personnes ont déjà signé la pétition en ligne : "Demandons bombardier d’eau". Cette requête, ils la font à l’encontre du Préfet de La Réunion, Michel Lalande.

Les verts de La Réunion cherchent des solutions : Le Secrétaire régional des Verts, Jean Alain Cadet, a envoyé un communiqué dans lequel il propose une solution qui n’avait, jusqu’ici, pas été envisagée. Il souhaite que des kit anti-feu soient installés sur le Transall pour que l’avion de l’armée puisse procéder à des largages d’eau sur les incendies. Source Zinfo974

La directrice du Parc national demande des renforts aériens : “La directrice du Parc national de la Réunion, Marylène Hoarau, a appelé lundi au déploiement d’autres moyens aériens pour lutter contre l’incendie qui sévit depuis près d’une semaine au coeur du parc, les jugeant "indispensables" face à une progression du feu "dramatique".”

le PS dénonce "l’obstination du gouvernement" : “Le Parti socialiste dénonce avec vigueur l’obstination du gouvernement à refuser de mobiliser les moyens à la hauteur de la gravité de la situation. En effet, il est incompréhensible que le gouvernement ne mette pas à disposition l’avion bombardier d’eau "Dash 8" prévu par le plan départemental récemment adopté et dont l’efficacité dans la lutte contre l’incendie de l’an passée avait été soulignée par le représentant de l’Etat lui-même.”

Dans la journée Onze élus réunionnais ont appelé Nicolas Sarkozy au secours

La Ministre chargée de l’Outre-mer annonce sa venue à la Réunion pour mercredi. “Après avoir annulé sa visite prévue les 20 et 21 octobre dernier, Marie-Luce Penchard se rendra bien dans notre département cette semaine pour constater les ravages causés par l’incendie du Maïdo et décider des nouvelles mesures à prendre. “

Eric Beeharry leader du mouvement citoyen Ensemble pour la Réunion s’interroge : “Alors qu’un gigantesque incendie ravage l’Ile de la Réunion, ses habitants désespèrent. Le manque d’avions bombardiers se fait cruellement sentir alors que les moyens existent en métropole. Un échec politique majeur ?”

Eva Joly annonce sa venue à la Réunion pour vendredi avant de se rétracter un peu plus tard.

A 22h30 la nouvelle fait l’effet d’une bombe : Le ministre de l’Intérieur et de l’Outre-Mer Claude Guéant a annoncé dans un communiqué l’envoi de deux avions bombardiers d’eau Dash . Les nombreuses voix qui se sont élevées ont été entendues. Et le préfet qui, la veille, tapait du poing sur la table sur le plateau de Réunion Première, a été désavoué. “Sur le front, la situation a peu évolué après la flambée du week-end. Le vent a baissé d’intensité. La situation est stabilisée sur le sud et l’est. Du côté du piton des Orangers, les actions menées dans la matinée d’hier se sont avérées efficaces et ont permis un retour à la sérénité.”

—————————————————————————————————-

Mardi 1er novembre 2011 le dénouement

L’annonce de l’arrivée très tardive mais tant attendue des dash-8 et toute l’agitation sur cette affaire ne calme pas la colère des réunionnais.

Le journal de l’île prend conscience que sur la toile des Réunionnais en colère crient leur indignation : Sur la toile, l’incendie déchaîne les passions. Sur Facebook un  appel à manifester devant le ministère est lancé : “Une certaine "Grand-Mère Kalle" a créé une page facebook intitulée "Mobilisation Pacifique en métropole en soutien à l’île de la Réunion". L’auteur propose de manifester devant le Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration”

De notre côté nous leur consacrons un article : Pas nombreux, mais déterminés, des Réunionnais manifestent devant le ministère de l’Outre-mer !

Ils étaient une douzaine de Réunionnais en colère rassemblés hier après midi devant le Ministère de l’outre mer à Paris pour manifester leur désarroi et leur colère face à cet incendie sans précédent qui touche notre île depuis déjà 8 jours…

Du coté du front, le sinistre ne progresse plus…

Mercredi 2 novembre : La ministre de l’Outre-mer s’est rendue sur plusieurs sites de l’incendie autour du Maïdo. Plombée par la polémique autour du Dash, Marie-Luce Penchard n’a pu justifier les volte-face de l’État sur le sujet et n’a fait qu’ajouter à la confusion en expliquant l’envoi des avions comme un “geste de solidarité”.

Et pour l’heure la “polémique continue” …

“Chargée de mission outre-mer à l’UICN* France – en charge de l’instruction des dossiers “Biens naturels” auprès de l’Unesco – Aurélie Bocquée se veut rassurante concernant le label de La Réunion, même si des “sanctions” sont toujours possibles. Pour l’UICN, la réponse “technique et matérielle” de l’État a été trop tardive.”

—————————————————————————————————-

Cette chronologie démontre que personne ne peut revendiquer à lui seul l’extraordinaire mobilisation que suscite cet incendie pour que les choses bougent enfin ! C’est un vaste mouvement de protestation citoyen épaulé par les réseaux sociaux et quelques hommes politiques dans un premier temps puis par les médias et beaucoup plus d’hommes politiques dans un deuxième temps.

Nul doute que cette histoire est loin d’être finie et nous en saurons plus dans les prochains jours, en attendant le dash-8 est entré en action ce matin. Tout le monde espère maintenant que ce bombardier d’eau et les centaines d’hommes et de femmes qui luttent contre le feux au sol en finissent une bonne fois pour toute avec cet incendie cauchemardesque.

Une page Facebook a d’ailleurs été créée, une haie d’honneur numérique où les internautes peuvent publier des commentaires de soutiens à tous ceux qui ont participé à cette lutte sans précèdent.

http://www.facebook.com/merciatous

merci

N’hésitez pas à rajouter dans les commentaires des liens, vers des articles importants dans cette chronologie (avec les dates), qui nous aurais éventuellement échapper.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Société et a été consulté 5 758 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.