Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Les Réunionnais s’enflamment sur les réseaux sociaux…

Le dimanche 30 octobre 2011, il y a 8 ans | @LeRédac | 5 105 vues

La Réunion est en flammes depuis déjà 5 jours et la population est majoritairement frustrée par le manque de moyens déployés par les services de l’état, notamment concernant l’envoi d’un avion bombardier d’eau DASH8, qui avait l’an passé aidé les pompiers à lutter contre l’incendie.

IMGP9970

(Photo incendie de l’éperon ce dimanche 30/10/2011 indépendant de l’autre)

Les 2677 hectares partis en fumée font réagir de nombreux réunionnais. Twitter et Facebook s’enflamment . Des réactions sans précédents qui pourtant ne suscitent que de rares échos dans la presse locale.

petition-reunion-en-colereLa Réunion pleure, la Réunion souffre et la Réunion est en colère, en témoigne le nombre de signature de la pétition qui circule actuellement sur  internet : URGENCE: Demandons bombardier d’eau celle-ci à déjà obtenu plus de 3600 signatures à l’heure où nous écrivons ces lignes…

“Monsieur le Préfet,

La situation sur notre Île se dégrade de jour en jour, les moyens déployés sont certes importants mais complètement insuffisants car inappropriés. Les flammes dévorent un peu plus d’hectares d’heures en heures, les hélicoptères et les hommes au sol sont débordés, la population commence à avoir peur pour la plupart.Le dash8 à été demandé mais reste indisponible alors essayons de faire bouger les choses!

Le classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO admet-il que l’on économise les moyens?

Que veut-on vraiment garder de notre richesse?

Les criminels qui ont attisé ces incidents ne tiennent qu’à UNE chose: ruiner notre diversité, notre beauté unique, nos espèces endémiques, tout ce qui fait que la Réunion est ce qu’elle est”

Pars ailleurs un appel à une mobilisation pacifique à été lancé pour ce lundi 31 octobre au Barachois à Saint Denis

“Nous vous proposons un rassemblement pacifique au Barachois à St Denis, le lundi 31 Octobre 2011 à partir de 11 heures, cette mobilisation citoyenne est organisée dans le but d’attirer l’attention des médias, des élus de la Réunion et de la Métropole, ceci afin que des mesures adaptées soient enfin prises par les autorités face à l"ampleur de cette catastrophe, partagez ce statut, et confirmez votre présence sur cette page, c’est en nous unissant que nous protègerons notre patrimoine !!!”

Sur Twitter le compte de la ministre de l’Outre Mer Marie-Luce Penchard est la cible de nombreux réunionnais en colère qui réclament corps et âmes l’envoi d’un avion bombardier d’eau.

@mlpenchard vous server a koi?? même pas une réaction, un conference? Rien!!! En faite la ns peut dire c zot la mette le feu #LaRéunion

URGENT: STOP aux feux de forêt et envoyez des bombardiers d’eau d’urgence à #LaReunion (faites tourner) cc @mlpenchard

25 habitations évacuées chemin Vaudeville ce soir, et toute #LaReunion qui continue à se demander cmt on en est arrivés là. Cc @mlpenchard

@mlpenchard #lareunion brûle d’impatience d’avoir de vos nouvelles!!

Le hastag #LaReunion qui permet de suivre en temps réel l’évolution de la situation et de suivre en direct les réactions est saturé de messages concernant l’incendie !

URGENT: STOP aux feux de forêt et envoyez des bombardiers d’eau d’urgence à #LaReunion (faites tourner)

Sur Facebook la page du Ministre de l’outre mer est en flammes , on dénombre pas moins de 600 commentaires dans les différents articles publiés par le ministère ces deux derniers jours. Le plus hallucinant étant le dernier message de la page fans qui reprend les mots du préfet “Malgré le danger, il n’y a pas d’autre solution que "la main de l’homme" pour venir à bout du feu” …

outre-mer

Plusieurs pages Facebook dénonçant les incendies ont également vu le jour, la première d’entre elles qui a été créee sur ce réseau social totalise pas moins de 800 fans à ce jour.

STOP

Sur les ondes radio de Freedom on ne compte plus les témoignages de gens tristes ou en colère ou les deux …

En attendant, nos courageux pompiers épuisés continuent la lutte pour vaincre cet incendie, qui contrairement à ce qu’affirmais le préfet avant hier sur les ondes de Radio Freedom, est loin d’être maitrisé …

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Société et a été consulté 5 105 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.