Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Incendie à La Réunion : Point de situation ce dimanche 30/10/2011 à 18h30.

Le dimanche 30 octobre 2011, il y a 8 ans | @LeRédac | 3 395 vues

IMGP9970

Communiqué de presse  de la préfecture de La Réunion du 30 octobre 2011 – 18h00

Le feu a peu progressé depuis ce matin. La surface parcourue par le feu s’établissait ce matin  à 2677 hectares.  On note toutefois la présence de beaucoup de  fumée sur le flanc ouest, qui fait l’objet de  toutes les attentions.

Localement, le feu gagne encore du terrain et la  zone parcourue par le feu reste très active (nombreux points chauds).

Météo France prévoit cette nuit des brises de pente de secteur dominant Nord s’établissant en moyenne de 20 à 30 km/h avec des rafales à des vitesses supérieures.

Malgré les importants moyens déployés sur ce secteur du feu, la sécurité des habitants du chemin de Vaudeville et du chemin des Tamarins dans la partie située au Nord de l’intersection avec le chemin de la Source ne peut ce soir être garantie avec certitude. C’est pourquoi le Préfet a décidé d’ordonner l’évacuation de toutes les habitations situées à l’aval immédiat du front Ouest du feu du Massif sous le vent.

Les occupants des 26 habitations concernées ont été invités à quitter les lieux avant la
nuit. Cette évacuation préventive permettra aux sapeurs-pompiers, si le feu atteint cette zone, de se concentrer sur la défense des bâtiments.

L’assistance aux familles évacuées préventivement est assurée par les maires des communes de St Leu et Trois Bassins. Si le front sud n’a pas évolué ( les sapeurs-pompiers continuent leur travail de refroidissement des lisières), on note en revanche une reprise sur le front est.

Au nord, le feu au piton des orangers est contenu même s’il progresse encore.

Personnel engagé :

Suite à l’arrivée des 172 personnels métropolitains supplémentaires, 424 personnels étaient engagés face au feu aujourd’hui, 350 personnels  (FAZSOI,  ONF,  SDIS,  agents  de  communes  et employés d’associations soutenues par le conseil régional) étaient eux engagés en soutien opérationnel. Environ 50 gendarmes assurent par ailleurs le contrôle de la zone et l’enquête judiciaire.

Demain, plus de 800 personnes seront sur le front.

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement et a été consulté 3 395 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.