Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Incendie de forêt des Bénares et Maïdo. Point de situation à 11h00

Le dimanche 30 octobre 2011, il y a 8 ans | @LeRédac | 1 996 vues

Communiqué de presse  de la préfecture de La Réunion du 30 octobre 2011

jendoubaLa nuit a été agitée. Hier soir, après les séances de brûlages tactiques, le nord, le sud et l’est  étaient contenus. Les efforts étaient alors concentrés sur la zone sud-ouest.

A ce jour plus de 2677 hectares ont été parcourus par le feu.

En début de soirée, un vent tourbillonnant s’est levé avec des rafales à 60 km/h : le feu a alors  franchi la route forestière des tamarins à 7 endroits.  Par ailleurs, cette évolution défavorable a  nécessité le déménagement du poste de  commandement qui a été réinstallé à Petite France.

En début de nuit, les flammes ont atteint le chemin de Vaudeville. Une exploitation agricole a été touchée et une maison brûlée.

43 personnes ont dû être évacuées : 1 centre équestre, 3 fermes et 1 gîte (dont la ferme en partie brûlée) dans le secteur du chemin des cryptomérias et chemin de vaudeville. Des équipes de sapeurs-pompiers se sont alors mises en protection des habitations qui ont été évacuées.

Les personnes évacuées ont été hébergées au gymnase de Saint-Leu. Aucune victime n’est à déplorer. A partir de 1h du matin le vent a cessé et la situation s’est calmée ; demeuraient de flammèches et des points chauds, mais pas de feu virulent.
Le front sud et le front est n’ont pas évolué.

En revanche le feu au piton des orangers, qui avait été traité hier toute la journée par hélicoptère bombardier d’eau et groupement d’intervention feu de forêt, ce qui avait permis  de le contenir en fin d’après-midi, à repris sous l’effet du vent. Hier soir un front de flammes de 2500 m était observé.

Ce matin la situation s’était stabilisée sur cette zone.

Moyens engagés:
Face à la situation, de nouveaux moyens ont été dépêchés sur place : 6 fourgons pompe tonne légers (FPTL), véhicules adaptés aux feux d’habitations, sont répartis sur Vaudeville.

Personnel engagé :
Suite à l’arrivée des 172 personnels métropolitains supplémentaires, plus de 600 personnels seront engagés face au feu, quand 350 personnels (FAZSOI, ONF, SDIS, agents de communes et employés d’associations soutenues par le conseil régional) seront eux engagés en soutien opérationnel. Environ 50 gendarmes assurent par ailleurs le contrôle de la zone et l’enquête judiciaire

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Environnement et a été consulté 1 996 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.