Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Les blogueuses investissent le web : Manuela avec “En vie de femme”

Le lundi 18 juillet 2011, il y a 8 ans | | 2 238 vues

Débuté en janvier 2011 nous poursuivons notre focus sur ces filles qui twittent, qui ont leurs pages Facebook, qui organisent des rencontres blogueuses et qui sont plus d’une vingtaine à la Réunion à être actives sur le web, la p’tite gazette vous présente chaque lundi l’une d’entre elles.

Cette semaine Manuela avec son blog “En vie de femme”

Manuelle

Pour commencer, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Manuela, je suis originaire de Bucarest, Roumanie, où j’étais professeur de français. J’ai longtemps vécu et travaillé à Prague, en République Tchèque, puis en beau jour, suivant mon chéri, j’ai débarqué à la Réunion. Je parle plusieurs langues et je me sens bien partout. J’adore découvrir de nouveaux pays, les arts, l’opéra, la bonne cuisine d’où qu’elle soit, la nature, les animaux, les musées…

Quand et pourquoi as-tu décidé de débuter un blog ?
J’ai toujours aimé partager. J’avais déjà plein de choses, des albums photo, des récits de voyage, des recettes, des souvenirs et surtout, ayant travaillé pour un magazine féminin, des centaines de pages d’articles. Au moins 300 pages avaient été publiées sans ma signature, d’où le besoin de récupération et de désir réunir « mes œuvres » dans un espace à moi. Et de partager mon univers avec les autres.

Le résultat a été un « blog » lancé début janvier 2010, que j’ai bêtement nommé En Vie De Femme.

bandeau

Aujourd’hui en es tu satisfaite ?
Oui et non. Oui, parce qu’il contient une masse énorme d’informations (un article par jour) et je reçois des félicitations pour la qualité et le sérieux de mon travail.

Non, parce qu’il me prend un temps fou et il me demande beaucoup d’effort sans m’apporter ni un bénéfice matériel, ni le contact avec "le monde", comme je l’envisageais naïvement avant son lancement.

Dans la vie, ton boulot a t’il un quelconque rapport avec l’internet ?
A ce jour, je ne travaille pas (pas de boulot pour moi à la Réunion !). Mais ayant travaillé pendant trois ans et demi pour un hebdomadaire féminin, oui, ces deux formes de média ont plusieurs points de convergence.

anatomie Tu dois fuir la planète, tu dois sauver 5 objets, quels seraient-ils ?
Un fond de teint (bien retenu la leçon de Karl Lagerfeld, qui le considère indispensable à la vie d’une femme), j’hésiterais entre le magazine In Style et un roman policier (ado, je voulais devenir criminaliste), mon appareil-photo, un savon d’Alep au rhassoul et mon médaillon en argent avec Saint Christophe, protecteur des voyageurs. Et si tu permets un supplément de bagages, mon chat Boupix.

Dans la vie, qu’est ce que ton blog t’a apporté ?
Pas mal de choses : l’expérience de nombreux piratages, vécus comme des actes de violation. La solitude devant la page blanche. L’endurance pour mener une course de longue haleine. La persévérance. Des connaissances nouvelles. Apprendre à parler seule.
A cogiter par moi-même, sans copier les autres. A soutenir mes opinions personnelles, à émettre des jugements. A prendre des décisions rapides, à opérer des choix, à faire confiance à mon intuition, à déceler et à affirmer mes goûts.

Donc à mieux me connaître et me définir moi-même. Finalement, c’est assez égoïste, un blog… Je rigole.

Les réseaux sociaux et toi c’est ?
C’est niet. Je suis sur Facebook et Twitter, plutôt mon blog, car les articles y vont automatiquement. Mais je ne nie pas la proximité et le côté pratique et fédérateur de ces espaces, surtout lorsqu’on a de la famille et des amis de par le monde.

Combien de temps passes-tu à t’occuper de ton blog ?
Trop. Mon kiné pourrait répondre à ma place. Mine de rien, des heures et des heures chaque jour. Je n’aime pas écrire des "télégrammes". Un « vrai boulot », comme disait un ami qui a mis son blog entre parenthèses, justement par manque de temps.

Comment vois-tu ton blog dans deux ans ?
C’est loin, deux ans. A ce rythme, sincèrement, je me vois fatiguée. Le souci c’est que d’une part pour écrire on a besoin de se ressourcer, de s’inspirer, de réfléchir, et d’une autre, il y a la pression des visiteurs habituels qui veulent du nouveau, tout le temps du nouveau.
Et la pression constante des moteurs Google, car si on se prélasse trop longtemps sur les plages, le blog plonge et tout le boulot fourni s’envole dans l’air…
Je suis moi-même curieuse de ce qui va se passer, car je n’ai pas encore trouvé mon orbite.
Une chose est sûre, le jour où je l’arrêterai, il commencera déjà à me manquer.

By Nadine,

Voir les autres blogueuses de la Réunion

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Blog & Sites Internet Réunionnais, Blogueuses de la Réunion et a été consulté 2 238 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.