Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le régime de transition Malgache a proposé à Bernard Tapie d’acheter l’Air Force II.

Le vendredi 21 janvier 2011, il y a 9 ans | @LeRédac | 1 992 vues

L’express de Madagascar révèle ce matin que le régime de transition Malgache à proposé de vendre l’Air Force II, le deuxième avion acheté par Marc Ravalomanana à Bernard Tapie, durant sont séjour sur la grande île.

air-force-madagascar

On ne sait pas par qui mais, en tout cas, l’homme d’affaire français a affirmé qu’il avait décliné l’offre. « Les avions sont ma passion. Mais moi même, j’en ai déjà un », a-t-il argumenté. L’industriel français est, en effet, venu à Madagascar avec son jet privé. Le quotidien nous rappelle que l’achat annoncé à 60 millions de dollars “de son joujou” était l’un des dossiers qui ont conduit au départ de Marc Ravalomanana. Il était donc logique que Andry Rajoelina ait fait part dès son arrivée au pouvoir, de son intention de vendre l’Air force II. Mais l’opération ne semble pas être évidente car l’avion cherche preneur depuis deux ans. Et l’offre faite à Tapie semble prouver que les intéressés ne se bousculent pas au portillon, en ce moment.

Selon le l’express de Madagascar, L’Air Force II est aujourd’hui stationné dans son hangar à l’aéroport d’Ivato. À plusieurs reprises, les autorités ont annoncé que des clients éventuels sont venus pour constater de visu l’état de l’appareil mais ces visites sont restées sans suite. Parmi ceux qui ont été prospectés figurent des compagnies aériennes régionales. “Et, visiblement, la mise en vente de l’Air force II est déjà une histoire bien connue, voire amusante, dans les pays voisins, car un journal en ligne réunionnais en fait un sujet de poisson d’avril en 2010. Il avait annoncé qu’une compagnie aérienne avait décidé de racheter l’avion à 35 millions de dollars. Beaucoup de gens à Madagascar y ont cru.”

D’après certaines analyses, il y a plusieurs raisons possibles à ce manque d’intérêt. D’abord, parce que le prix de l’avion qui est un Boeing 737-700, équipé d’un réservoir supplémentaire pour les vols long courriers, est trop cher. Et l’avion n’a pas volé depuis presque deux ans. Il doit donc passer la grande visite décennale qui est encore une opération extrêmement couteuse avant de pouvoir revoler. Air force II risque, donc, de rester au sol pour longtemps encore en conclu le journaliste.

Source et photo: L’express de Madagascar

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Océan Indien et a été consulté 1 992 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.