Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Les éruptions du Piton de la Fournaise de 1972 à 2000 et L’ observatoires volcanologiques et sismologiques…

Le vendredi 10 décembre 2010, il y a 9 ans | @LeRédac | 1 885 vues

Voici une petite animation trouvé sur le site de Wikipédia avec les différentes éruptions du Piton de la Fournaise de 1972 à 2000…

514px-Piton_Fournaise_eruptions_animated-fr

L’ Observatoires volcanologiques et sismologiques

196_vLes observatoires volcanologiques des Antilles et de la Réunion observent en permanence les humeurs de la Soufrière, de la Montagne Pelée et du Piton de la Fournaise. Chacune des éruptions récentes du Piton de la Fournaise a été prévue et si les éruptions aux Antilles sont plus rares, plus dangereuses et plus difficiles à prévenir dans leur évolution, les instruments en place devraient permettre là aussi de les annoncer.

Par ailleurs, les observatoires des Antilles ont aussi en charge la surveillance de la sismicité, qui est un risque majeur dans cette région du monde. Géoscope est la composante française des réseaux mondiaux de surveillance sismique. Il participe à la localisation des séismes et à une radiographie tridimensionnelle de l’intérieur du globe. Il est associé à la mise en place de systèmes internationaux de surveillance, notamment des risques liés aux tsunamis. Enfin, les observatoires magnétiques suivent l’évolution du champ magnétique terrestre et l’observatoire de Chambon la Forêt est au centre de ces activités.

L’IPGP a été moteur dans la création du réseau mondial Intermagnet et est le siège du Bureau Central de Magnétisme Terrestre (BCTM). Les chercheurs et ingénieurs de l’IPGP préparent aussi les observatoires de demain, en installant des observatoires permanents au fond des océans comme en participant à l’élaboration de missions spatiales.

Ces observatoires produisent des quantités considérables d’information qu’il faut valider, organiser et mettre à la disposition des spécialistes concernés dans le monde entier, l’IPGP met en place une base de données unique faisant appel aux techniques informatiques les plus innovantes et qui devrait être opérationnelle dans les deux ans à venir.

Cet article est classé dans Activités Volcanique, Actualités et revue de web et a été consulté 1 885 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.