Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Le Quotidien de la Réunion a-t-il complètement raté son virage Internet ?

Le mardi 16 novembre 2010, il y a 9 ans | @LeRédac | 5 448 vues

8 500 fans en perdition sur Facebook : plus d’article depuis le 8 octobre 2010. Cinq cent abonnés abandonnés sur Twitter : plus de twitte depuis le 14 octobre. un site web à moitié mort ! Voila un triste constat pour un des plus grand média de l’île de la Réunion.

quotidien-saborde

En effet selon le Pirate de la Réunion la direction du Quotidien a décidé, le 24 septembre dernier de mettre "en stand by" le site du journal. « En clair, licenciement de trois personnes dont un journaliste, et arrêt des articles gratuits. La raison invoquée alors que le site ne cessait de progresser: le coût, ben oui. Et la volonté de Fong-Yang (propriétaire de Réunion info et actionnaire très minoritaire du Quotidien derrière CKC et Alain Bailly)) de récupérer le site. »

Le 22 juin 2007 tout avait plutôt bien commencé pour le site. L’adresse Internet du site a été écrite en gros, à la une de ce même jour, avec un texte explicatif :

« Le Quotidien est né, un matin de 1976, de la volonté d’un homme, Maximin Chane-Ki-Chune, bientôt rejoint par d’autres hommes. Il est né de l’ambition un peu folle de créer un journal ouvert sur l’ensemble de la société réunionnaise et soucieux de participer à la vie et au développement de notre île. Depuis, il s’est imposé au cœur des débats qui nous animent et au cœur de l’actualité. Il est devenu le premier journal de La Réunion et s’il a su changer, pour devenir par exemple le premier quotidien français entièrement en couleur, il n’a rien oublié des principes qui, de l’impartialité à la curiosité, l’ont fondé.

Aujourd’hui, il poursuit son chemin en ouvrant son site internet, www.lequotidien.re. Appelé à évoluer, cet espace est et restera à l’image du Quotidien, accueillant, rigoureux et critique. Des infos, des petites annonces, des services… il a été conçu pour étendre notre audience au-delà du journal qu’on tient entre ses mains et répondre au mieux aux attentes de nos lecteurs dont les remarques et les suggestions sont évidemment les bienvenues. »

fb-quotidien

Le 26 février 2009, Le Quotidien de La Réunion lance la deuxième version de son site internet. Il choisit un modèle financier mixte gratuit-payant et inscrit sa ligne éditoriale en complémentarité des informations disponibles sur le support papier en proposant des contenus spécialement pour le web.

A l’époque Yann Ducret rédacteur multimédia du site web du journal répond à des lycéens qui l’ont interviewé dans le cadre de la semaine de la presse :

– Comment est venue l’idée de diffuser le journal sur Internet ? – Cela vient du fait qu’il y a eu une évolution normale dans le monde de la presse. De plus, la concurrence entre les journaux est rude et la vente de journaux papier a diminué.

– Êtes-vous seul à travailler sur ce projet ? – Non. Nous sommes deux. Mais par la suite nous devrions être plus nombreux. Toutefois, l’équipe de la rédaction ainsi que les internautes inscrits peuvent diffuser leurs articles, c’est ce que l’on appelle l’information participative.

aquoti

Pourtant Compte tenu de l’évolution des comportements de consommation des médias et de la généralisation des accès haut débit, qui a considérablement étendu le « champ des possibles », l’Internet fait aujourd’hui figure de passage obligé pour les médias traditionnels.

La question n’est plus « faut-il y aller ? », mais « comment y aller ? », avec quels objectifs, quels contenus, quels investissements, quel modèle de capture de la valeur et quelle synergies ? Les médias (presse, radio, télévision) disposent en effet de marques à forte notoriété, de contenus et de savoir-faire éditoriaux qu’il convient d’exploiter. Des modèles de développement performants se mettent en place, mais nombre d’acteurs tardent à s’engager faute d’une vision stratégique claire.

Face à la complexité de ces enjeux, lourds de menaces et opportunités, nombre de médias se développent sur Internet par tâtonnement et apprentissage par l’erreur. Arriver à 10 000 visites par jours et tout stopper du jour au lendemain c’est un peux du grand n’importe quoi…

Le Rédac de la Ptite Gazette

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Médias et a été consulté 5 448 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.