Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Fruit de La Réunion: Le Ti’Jacques

Le mercredi 24 novembre 2010, il y a 7 années | @LeRédac | 12 377 vues

Originaire d’Inde et de Malaisie, le jaquier est cultivé principalement dans les tropiques, prospérant en zone chaude et humide, mais pouvant s’adapter à des conditions sèches. Il est cultivé à l’île de la Réunion depuis 1825, on le cuit avec du lard fumé, pour préparer la fameuse recette populaire du Ti’Jaques boucané !

ti-jaques

Nom : Jacquier
Nom scientifique : Artocarpus heterophyllus 
Famille : Moraceae – Moracées

Vendu parfois entier sur les marchés, il est difficile à préparer car de sa peau s’écoule une substance blanche qui colle aux doigts ("la colle jacque"). L’effet de ce latex peut être réduit en huilant ses mains et son couteau c’est pourquoi les marchands préfèrent le vendre épluché et "battu".

Deux espèces sont connues à la Réunion, le jacque dur aux gousses fermes et jaunes (il a la préférence des locaux) et le "jacque sosso", assez gluant et difficile à avaler. Ce fruit très parfumé est lourd, il est difficile à digérer le soir. Le jacquier commence à avoir des fruits trois ans après la plantation. Les fruits des jacquiers " les jacques" sont énormes ils peuvent peser jusqu’à 25 kg, une particularité: le fruit pousse directement sur le tronc du jacquier.

La chair du fruit mûr, à odeur forte et sucrée, peut être consommée crue ou préparée en confiture. On peut aussi préparer le fruit vert, haché menu, en plat salé. Les graines, qui sont toxiques crues, sont comestibles cuites quand elles sont grillées ou bouillies. Leur goût rappelle  celui des châtaignes. Elles peuvent être mangées telles quelles, ou incorporées à des plats traditionnels (rougails).

Par ailleurs Le jacquier donne un bois dur de belle couleur jaune à grain fin. Ce bois est apprécié en ébénisterie, pour la confection de meubles, ou en marquèterie, en raison de sa coloration marquée.

Recette familiale, devenue plat typique proposé aux touristes, le tijak boucané n’est pas à la portée de toutes les toques. Selon Christian Antou, la plus grosse difficulté se trouve dans la découpe du fruit.

Tijak boucané

Recette Carry ti’jacques boucané pour 4 personnes

Les ingrédients

  • 300g de poitrine fumée
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 4 tomates moyennes
  • 1 morceau de gingembre
  • 1 cuillère à café de safran
  • Sel, huile
  • 1kg de ti’jacques battu

Préparation

  1. Découpez la poitrine fumée en morceaux de 2 à 3 cm.
  2. Faites bouillir les morceaux 2 à 3 fois, en jetant l’eau à chaque étape.
  3. Refaites bouillir les morceaux encore 1/2 heure.
  4. Pendant ce temps, écrasez les épices (l’ail et le gingembre avec du sel), et hachez les oignons et les tomates.
  5. Dans une marmite, versez 5 cuillères à soupe d’huile, et faites frire les morceaux de boucané (poitrine fumée).
  6. Ajoutez ensuite les oignons : faites-les roussir en remuant légèrement.
  7. Rajoutez les autres épices, puis les tomates.
  8. Laissez l’ensemble 5 min et rajoutez le safran.
  9. Versez enfin le ti’jacques battu, mélangez bien le tout, ajoutez un verre d’eau, couvrez et laissez mijoter 20 min.

Cet article est classé dans Saveurs de la Réunion et a été consulté 12 377 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.