Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

20ème fête des lentilles de Cilaos du 13 au 17 octobre 2010

Le lundi 11 octobre 2010, il y a 9 ans | @LeRédac | 3 005 vues

Comme chaque année, Cilaos vibre au rythme de la Fête des Lentilles, du 14 au 18 octobre 2010. En hommage à ce véritable trésor gastronomique et culturel, le cœur de la Réunion s’emballe pour 5 jours de festivités dédiées au petit légume sec. Un événement à la saveur authentiquement locale…

fete-lentilles-cilaos

La Fête des Lentilles est aujourd’hui une des plus grandes fêtes thématiques du Département , avec des exposants de plus en plus nombreux et un plateau artistique de bonne qualité. La ville et les producteurs vont alors mettre les petits plats dans les grands pour accueillir le public et proposer leurs produits.

Organisée par la ville de Cilaos, la Région Réunion, la CIVIS, l’association Les Pensées d’Eau, la 20ème édition se déroule cette année sur cinq jours. Elle aura comme points forts, comme les années précédentes, un parc d’attractions foraines bien composé, de nombreux exposants et des agriculteurs motivés malgré une conjoncture difficile. La Fête des Lentilles c’est aussi l’occasion de vibrer sur un programme d’animation mis en valeur par des artistes et des groupes locaux.

IMGP4805

La lentille au cœur de la manifestation

Cette fête est organisée en premier lieu pour les producteurs de lentilles dont beaucoup profitent de cette manifestation pour écouler leur produit. Mais les autres produits du terroir sont également mis à l’honneur, tel le vin et la broderie. Les produits du terroir sont représentés par une vingtaine d’exposants chaque année. Bien sûr, comme dans toutes les fêtes locales, ont retrouvera des vendeurs en artisanat), en voitures, en restaurations rapide, et aussi un espace pour les associations.

Un programme artistique et des animations foraines

Un plateau artistique pour tous les goûts.. L’élection de la reine des lentilles, celle de la mamie lentille, le cross des lentilles, les concerts, les animations de rues et le parc d’attractions font partie des incontournables de la fête.

Les transports gratuits pendant quatre jours

Comme les deux années précédentes, dans une logique de développement durable et de promotion à la mobilité alternative à la voiture, les transports publics seront gratuits. Ceci afin d’inciter les gens à emprunter les transports en commun. Cette disposition de la CIVIS se fera du jeudi 14 au dimanche 17 octobre 2009 sur les lignes suivantes :

  • Les lignes intérieures reliant Cilaos aux écarts de Bras Sec, Ilet à Cordes, Mare Sèche, Palmiste Rouge et Peterboth.
  • Du Jeudi 14 au Dimanche 17 octobre 2010.

 programme-fete-cilaos

Le nouveau souffle d’une tradition ancestrale : de la gaulette à la mécanisation

La culture de la lentille est en pleine mutation depuis quelques années. Auparavant, sous le soleil du mois d’avril, les semeurs de lentilles travaillaient manuellement avec les traditionnels « coups de main » pour planter, qui rassemblaient des familles entières. Un travail minutieux qui demande de la patience, notamment pour les séances de surveillances des plantations pour empêcher les oiseaux de saccager les graines. En septembre, quand arrivait l’heure de l’arrachage, c’était encore manuellement qu’était séchée et battue à la gaulette la récolte. Puis venait l’étape obligatoire, préalable à l’enfilage du tablier de cuisine, le tri des cailloux pour éviter que la lentille ne croustille sous la dent. Et enfin, la vente qui se faisait à l’emportée.

Aujourd’hui, la mécanisation facilite la culture de la lentille. Quelques exemples.

  • Le motoculteur facilite la préparation des terres.
  • Fini les grands rassemblements, le semoir pneumatique permet d’effectuer les semis.
  • La batteuse-trieuse apporte plus de confort aux agriculteurs qui se retrouve avec une récolte abondante qu’ils peuvent conditionner plus rapidement. Adieu le mal de dos des battages à la gaulettes !
  • La table densimétrique offre aux agriculteurs un triage final de la production. Celle-ci permet d’éliminer les ultimes déchets comme la poussière, la paille et les cailloux.
  • Le conditionnement des lentilles se fait grâce à la peseuse ensacheuse qui règle le pesage et le dosage. Ceci permet une meilleure présentation du produit, en boîtes ou en sachets, afin de la commercialiser.

Ces outillages ne sont cependant pas accessibles pour certains terrains. Les planteurs s’échinent sur la rocaille et des terres parfois difficiles d’accès, donc difficilement mécanisables.

L’ARMEFHLOR, à travers l’Association des Producteurs de Lentilles de Cilaos (APLC) effectue un suivi à l’échelle des produits phytosanitaires. D’autres partenaires apportent leurs contributions … la Municipalité de Cilaos, la Chambre d’agriculture, le FDGDON, le Conseil Général, l’AD2R, le Commissariat de l’aménagement des hauts. Cette culture est encore loin de satisfaire aux critères de l’agriculture raisonnée, mais les producteurs y travaillent. Ces derniers sont sensibilisés à la non utilisation d’engrais. Il leur plutôt proposé d’amender leurs parcelles avec des fumures organiques. D’ailleurs des produits phytosanitaires biologiques sont à l’étude chez Farre Réunion.

lentille_Cilaos_paysage

A Cilaos, aujourd’hui, il y a 144 hectares de surfaces cultivables. L’APLC regroupe actuellement 110 adhérents réparties sur 115 hectares. Cela devrait donner un rendement de 115 tonnes à la vente. Mais cet objectif n’est pas encore atteint si on se réfère aux chiffres donnés plus haut. Au total, Cilaos compte près de 160 producteurs. Mais tous ne se consacrent pas uniquement à la lentille. Certains se sont diversifiés.

Cette année encore, l’épierrage, le défrichage, l’irrigation, lutte contre l’indivision font partie de toutes les actions menées pour augmenter les surfaces cultivables.

Les agriculteurs s’aperçoivent que les nouvelles techniques leur apportent beaucoup et sont conscients du gain d’effort apporter. Par exemple, là où il fallait compter environ 20 personnes par jour pour semer un hectare de lentilles, deux personnes suffisent aujourd’hui. Encore en 2006, la plupart des adhérents de l’APLC ont adopté l’utilisation de la table densimétrique. 60 tonnes y sont passées.

Cependant, on peut regretter que le battage à la gaulette fasse partie du folklore maintenant. Mais l’avenir de la production passait par ces améliorations afin d’inciter les agriculteurs à poursuivre cette activité. Les résultats sont probants puisque la seule APLC compte 110 adhérents. De plus, de plus en plus de producteurs participent à la Fête des Lentilles. Le consommateur est ainsi informé de l’origine de la production directement avec l’exploitant. Encore une évolution des mentalités puisqu’il y a quelques années, les planteurs préféraient écouler leur récolte chez des grossistes, les commerçants du village en général. Maintenant, ils sont de plus en plus nombreux à écouler leur production eux-mêmes, comme ils sont de plus en plus nombreux à s’équiper en machine afin de trouver une certaine autonomie dans leur activité.

Tout cela donne un produit de bonne qualité, renommé et recherché sur toutes les tables réunionnaises. La lentille de Cilaos est ainsi débarrassée de toutes saletés (pailles, poussière, cailloux). Son prix est monté jusqu’à 18 euros le kilo en 2008. Mais il se stabilise depuis quelques temps autour des 12 euros le kilo, voire 10 euros pour certains producteurs.

Une activité économique à part entière

Comme les années précédentes, l’APLC continue à contribuer au développement de la filière, d’améliorer les conditions de travail des producteurs, d’augmenter les rendements et les revenus issus de la culture de la lentille. Elle continue à promouvoir la production de la lentille à travers notre île et vers d’autres horizons, de former les producteurs afin d’arriver à un label de qualité.

IMGP4888La station d’expérimentation sur le site de Matarum, mise à disposition par la mairie, sert à donner l’exemple de ce développement afin d’améliorer les capacités de production. Ainsi, la culture de la lentille est réalisée à l’aide des outillages mécaniques, en même temps que d’autres cultures en expérimentation. Cela viendra en compléments de leurs revenus pour certains producteurs. Dans cette optique, la municipalité a mis deux autres parcelles à disposition de l’association afin qu’elle étende ses activités.

Des prestations de service sont réalisées depuis plusieurs années au profit des adhérents. L’APLC a envisagé de changer de procéder à un changement de statut. Le début de l’année 2009, une coopérative a été créée, ce qui assurera une plus value économique au produit.

Le Département est également un partenaire incontournable des actions de l’APLC, qui consiste en l’apport d’une aide sur l’achat des produits phytosanitaires. En effet, il prend en charge 75 % du coût du produit. La subvention du Département allouée à l’association, lui a permis d’acheter une peseuse ensacheuse, une trieuse et un semoir. L’aide du Département s’évalue pour 2006 à 60 300 euros et pour 2008 à 43 000 euros.

Dans ce souci d’améliorer les semences, l’APLC souhaite obtenir un label pour les lentilles. C’est pourquoi, en 2007, l’association a fait procédé à une sélection des produits respectueux de l’environnement. Des formations sont mis en place pour les agriculteurs afin qu’ils améliorent leurs connaissances des bonnes pratiques agricoles. Par ce biais l’association essaient d’inciter ses adhérents à ne pas utiliser d’engrais pour une meilleure image commerciale de la lentille. De nouveaux débouchés sont alors recherchés hors du cirque et vers la Métropole à travers des participations aux divers salons et diverses foires sur le Département.

S’appuyer sur l’expérience italienne

Faire connaître les lentilles de Cilaos hors de la Réunion. C’est chose faite avec l’organisation d’un voyage en Italie, à Ombrie (Pérouse) en 2008. L’objectif de ce voyage était de faire découvrir aux planteurs cilaosiens les techniques liées aux régions montagneuses, notamment de prendre connaissance de la pratique de la culture de la lentille dans cette région montagneuse de l’Italie :

  • Les aspects de la mécanisation et les conditions d’exploitation
  • La lutte contre les maladies (utilisation de la norme bio)
  • Les circuits de vente (épiceries fines, grandes tables)
  • L’écoulement du produit
  • L’ouverture vers de nouveaux débouchés

La lentille de Cilaos convoite le label

L’ARMEFHLOR intervient au côté de l’APLC afin d’améliorer les semences. Cela passe par l’identification des différentes variétés plantées à Cilaos. Au terme de cette étude, seize variétés avaient été identifiées, ramenées ensuite à onze. Ce travail de classification a débuté en 2006. Un kilo de chaque variété avait été planté afin de pouvoir caractériser les différentes variétés après dégustation. Il s’agit de trouver le mélange idéal, de le reproduire et de le protéger. De cette hybridité dépend la qualité de la lentille de Cilaos.

La classification des variétés s’inscrit dans une démarche de qualité, dont l’objectif est l’obtention du label IGP (Indice Géographique Protégée) attribué aux produits dont la spécificité est d’abord géographique.

La 20ème édition de la Fête des Lentilles du 13 au 17 octobre 2010

Source :

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Expositions, Salons & Evénements, Tourisme et loisirs et a été consulté 3 005 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.