Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Eruption de la Soufrière de Montserrat en Guadeloupe !

Le vendredi 12 février 2010, il y a 10 ans | @LeRédac | 2 981 vues

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas le piton de la fournaise qui a “pété” mais bien la Soufrière de Montserrat sur l’île de Montserrat, voisine de la Guadeloupe, est située à 80 km au nord de Pointe-à-Pitre.

L’aéroport international de Pointe-à-Pitre a été fermé jeudi "à titre préventif", à la suite des premières retombées de cendres provoquées par l’explosion, plus tôt dans l’après-midi, du dôme volcanique de La Soufrière de Montserrat, ont annoncé les services de l’aviation civile en Guadeloupe. Un vol d’Air France en provenance de Paris, qui était attendu en fin d’après-midi à Pointe-à-Pitre, a été dérouté sur la République dominicaine, selon la même source qui a précisé que la plupart des vols à destination de Pointe-à-Pitre devaient être déroutés sur Fort de France, à 250 km au sud de la Guadeloupe. "Si la piste venait à être recouverte de cendres, nous devons procéder à un nettoyage complet avant de la réouvrir, a précisé le directeur de l’aviation civile en Guadeloupe, Daniel Goya.

Les cendres, essentiellement constituées de silice, émises à la suite de l’explosion du dôme volcanique de La Soufrière et qui ont provoqué un panache à 10.000 mètres d’altitude, retombent à la vitesse de 2.000 mètres par heure sur la Guadeloupe, où règnent jeudi des vents très faibles qui doivent se maintenir dans les 24 à 36 heures à venir, selon Météo France.

Le préfet de la Guadeloupe, Jean Fabre, est intervenu jeudi soir sur Radio Caraïbes Internationale (RCI) et a précisé que "le nuage, pour l’instant, stagne sur la Guadeloupe". Il a notamment appelé les automobilistes à la prudence en signalant que la visibilité était "limitée à 100-150 mètres à Anse-Bertrand", une commune du nord de la Guadeloupe où les premières retombées de cendres ont été constatées.

Selon l’Observatoire volcanologique et sismologique de la Guadeloupe (OVSG), l’explosion "partielle" du dôme volcanique de la Soufrière de Montserrat, qui s’est produite jeudi à la mi-journée (heure locale), a provoqué des nuées ardentes "importantes, dans la direction nord-est et ouest de l’île". "Aucun tsunami n’a été constaté", a précisé l’OVSG.

Selon la préfecture de la Guadeloupe, les retombées de cendres sur le département ne revêtent "pas de danger particulier pour les populations en Guadeloupe".

Source AFP et http://www.atout-guadeloupe.com

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, International et a été consulté 2 981 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.