Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Après la Guadeloupe et la Martinique, l’ île de la Réunion va t’elle entamer une grève illimitée ?

Le vendredi 6 mars 2009, il y a 11 ans | @LeRédac | 1 143 vues

Imgp1644

La manifestation de ce jeudi à Saint Denis et à Saint Pierre à été un succès, 8 000 personnes selon la police, entre 15 000 et 20 000 selon les organisateurs à Saint-Denis. Un chiffre que l’on n’a plus atteint depuis 1997 et 2003 d’après le Journal de l’ île. Peut-être même jamais atteint, a laissé entendre Ivan Hoareau, porte-parole du Cospar, soulignant que la mobilisation d’hier était “largement au-dessus des scores précédents”.

Imgp1652

Alors que des animations étaient prévues jusqu’à 16h à Saint Denis, c’est une bonne heure avant que la foule s’est dispersée dans un calme tout relatif. Bilan du passage du cortège dionysien : une voiture retournée, une épave brûlée et une route du littoral un temps bloquée (lire page 16). Pas de véritable débordement, mais une grosse pression quand même…

Une rencontre à u lieu entre le représentant de l’État et les porte-parole du Cospar.
Avec des milliers de manifestants réunis au Barachois et sur la place de la mairie de Saint-Pierre, le préfet se devait de rassurer, ne serait-ce pour ne pas risquer de voir la situation prendre la même tournure qu’aux Antilles.

Imgp1649

Galvanisés par le succès de la mobilisation, les membres du Cospar ont indiqué qu’un nouveau rassemblement était d’ores et déjà prévu mardi. Une date beaucoup trop reculée selon certains manifestants, qui souhaitaient profiter hier de la dynamique déjà en place. En attendant mardi, le Cospar a donc prévu d’organiser diverses opérations coup de poing sur toute l’île, sans donner plus de précision.

Imgp1654

Photos : Le Rédac

Source : Le Journal de l’ île – Clicanoo

A lire Aussi :

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Société et a été consulté 1 143 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.