Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Révolte et désobéissance civile à Madagascar…

Le mardi 27 janvier 2009, il y a 11 ans | @LeRédac | 1 283 vues

Un mort à Antananarivo, hier, où des dizaines de milliers de partisans du maire ont attaqué la radio nationale et la télévision du président Ravalomanana.

P920429D806830G_px_470__w_ouestfrance_

Sept ans après la chute de Didier Rastiraka, l’autocrate qui avait dominé Madagascar pendant un quart de siècle, la Grande île s’enfonce de nouveau dans la tourmente. Marc Ravalomanana, l’homme d’affaires qui a succédé au dictateur, en 2002, est à son tour contesté dans les rues d’Antananarivo d’où partent toutes les révolutions.

Après plusieurs rassemblements interdits, réunissant chacun des dizaines de milliers de partisans du maire, Marc Ravalomanana était rentré précipitamment, dimanche soir, d’un sommet en Afrique du Sud. Accueilli par une haie d’honneur entre l’aéroport et la capitale, il avait condamné la « désobéissance » et donné le signal de la reprise en main.

p-8-2b714

« Je ne supporte aucune violation de la Constitution dont je suis le garant. Nous sommes arrivés au seuil de saturation car aucun gouvernement au monde n’accepterai la confiscation du pouvoir de cette manière. » Propos plus que fermes du chef de l’Etat, hier en milieu d’après- midi, à sa descente d’avion de retour d’Afrique du Sud. De même, un ordre formel a été donné, sur le champ, au Premier ministre et à l’ensemble du gouvernement pour qu’« ils rétablissent l’ordre et protègent la Constitution ». A l’endroit du camp adverse, précisément de Rajoelina Andry qui n’a jamais été cité nommément, Ravalomanana Marc l’a aussi intimé l’ordre de remettre les choses à l’endroit. Se faisant même plus menaçant, il rappelle qu’il faut attendre les élections, s’il souhaite accéder au pouvoir. Et s’il y arrive !

Arrivee25

Source et photos 1 : La colère contre le pouvoir enfle à Madagascar
Source et photos 2 : Ravalomanana Marc « Je suis le garant de la Constitution »
Source et photos 3 : Des instructions présidentielles fermes pour rétablir l’ordre dans le pays

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Océan Indien et a été consulté 1 283 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.