Actualités et revue de presse de L’ Île de La Réunion depuis 2003 Soumettre un communiqué de presse
La Ptite Gazette de l' Île de La Réunion

Notre pouvoir d’achat : victime de l’aérien

Le mardi 27 janvier 2009, il y a 11 ans | @LeRédac | 909 vues

Par Patrice LOUAISEL

Certes nos transporteurs n’ont pas tord de se battre pour faire baisser le prix de l’essence car le monopole de fait de la SRPP ne peut que maintenir haut le prix de l’essence nécessaire à nos déplacements- personnes et marchandises- autant routiers qu’aériens. Ceci dit le kérosène n’est pas la seule cause du tarif prohibitif des marchandises importées par avion. Si on constate aisément que le transport maritime ne produit pas d’effets trop désastreux sur le prix au consommateur (prix des marchandises non alimentaires : électroménager par exemple), il en est tout autrement du transport aérien qui lui est prohibitif et je ne prendrai que 2 exemples :

Alors que je m’étonnai à une responsable d’hypermarché du prix prohibitif des produits frais que consomment autant les réunionnais que les métropolitains la suspectant de prendre une marge conséquente, elle m’a affirmé, démonstration à l’appui qu’ils ne gagnaient presque rien sur les produits frais (légumes, viande, poissons, fromages) mais que c’était le tarif du fret aérien qui faisait très largement la différence de prix entre la Réunion et la Métropole. Certes, il faut des installations frigorifiques mais quand même…Les premiers coupables sont donc bien les transporteurs aériens.

2e démonstration : Alors que j’obtenais l’an dernier un billet d’avion aller-retour pour 700€ sur Septembre, j’espérais cette année 2009 faire de conséquentes économies avec un prix du baril de pétrole passant de 150€ à 36€ soit près de 4 fois moins… J’aurai dû cette année 2009 payer au moins 20% moins cher, autour de 600€…Au contraire, après information, les billets d’avion oscillent entre 999€ et 1040€,soit 30% plus chers que l’an dernier, et encore nous parle t’on de tarifs promotionnels…

Mais de qui se moque t’on ? Là encore la démonstration est faite que les compagnies aériennes s’engraissent sur notre dos avec la bénédiction d’une partie de nos représentants politiques qui sont actionnaires dans les-dites compagnies et ne souhaitent pas amputer leurs placements d’aussi juteux bénéfices : raison pour laquelle, ils continueront à barrer l’accession des charters sur notre île, surtout si la population continue à ne pas bouger…

Démonstration est donc faîte que les coupables de la baisse de notre pouvoir d’achat sont les compagnies aériennes, épaulées par quelques politiques-et non des moindres- actionnaires dans ces compagnies.(d’autant que VIP, ils ne payent pas leurs billets d’avion). Si l’on veut que cette situation change, il faudrait que la population se sente concernée….Exiger la diversification des sources d’approvisionnement en kérosène (pourquoi Maurice réussit elle à avoir un billet Réunion-Maurice-Paris moins cher que le notre alors qu’il y a un transit avec décollage et atterrissage sur Port-Louis ?) serait une première démarche.

La 2e serait de ne plus subventionner AIR AUSTRAL qui continue à refuser de baisser ses tarifs et de se soumettre à la proposition du gouvernement alors que le kérosène est 4 fois moins cher que l’an dernier…et de reporter nos réservations sur les 2 autres compagnies qui acceptent de jouer le jeu.

Ce serait aussi d’exiger la diversification de nos approvisionnements auprès de nos élus et de ne pas la limiter à la seule SRPP.

La 3e serait de faire une action auprès de la Chambre de Commerce. Est-il normal en effet, de se faire ponctionner près d’un tiers du prix de chaque billet d’avion pour financer cet aéroport hyper-luxueux que les réunionnais n’ont pas demandé… ?

Démonstration, Modes d’action, tout est prêt pour que çà change. A nous de jouer…

Patrice LOUAISEL

Vous souhaitez vous exprimer librement sur le Blog du Rédac ?
Envoyer moi votre article (Word, PDF, texte), si il suit notre ligne éditoriale il sera publié !
A:  team _at_ papangue.re

Cet article est classé dans Actualités et revue de web, Economie et a été consulté 909 fois.Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire.